Congrégation

Expansion missionnaire

Ici...

L'expansion de la Congrégation a été constante, malgré les privations, les sacrifices exigés et le peu de moyens à la disposition des pionnières. Dès septembre 1880, des religieuses se rendent en Gaspésie, plus précisément à Saint-Godefroi et à Port-Daniel.

De 1883 à 1889, les sœurs acceptent cinq nouvelles fondations : Saint-Anaclet, Sainte-Luce, Mont-Joli, Chéticamp et Baie-des-Sables.

Le 19 août 1899, les frontières canadiennes étaient franchies pour la première fois alors que trois soeurs ouvraient une école paroissiale à Frenchville, dans l'État du Maine, aux États-Unis. Progressivement, près de deux cents localités du Québec accueillent les Sœurs de Notre-Dame du Saint-Rosaire. Elles gardent bien vivant, dans leur cœur, l'amour des enfants et le souci de leur éducation intégrale à la suite d'Élisabeth Turgeon.

Là-bas...

Les grands événements de l'Église comme l'Année sainte de 1950 et le Concile Vatican II ouvrent de nouveaux horizons. Les Sœurs de Notre-Dame du Saint-Rosaire répondent aux appels du large. Plusieurs missions côtières sont ouvertes sur la Basse-Côte-Nord (1955), et même jusqu'à Terre-Neuve et au Labrador (1972-1998). Un noviciat est ouvert au Maine, en 1968.

Ailleurs...

L'essor missionnaire connaît d'autres sommets. Collaborant avec les Églises diocésaines, les sœurs répondent aux appels et aux besoins des pays les plus pauvres. En Haïti (1970), en République Dominicaine (1974), en Afrique, de 1970 à 1993.

Des missions sont ouvertes en Amérique latine : au Honduras (1964), au Pérou (1981-2013), au Guatemala (1994) et au Nicaragua (2006).