×

toujours présente pour les jeunes...

Élisabeth Turgeon, fondatrice Cause de canonisation Centre Élisabeth Turgeon Béatification d'Élisabeth Turgeon
Armoiries Origine Expansion missionnaire
Spiritualité et charisme Vocation et formation L'Oeuvre des personnes associées Écho des personnes associées
Mission Enseignement Pastorale Centre d'éducation chrétienne
Quoi de neuf au Musée? Bibliothèque Saint-Rosaire Productions R.S.R. Musée R.S.R.

Origine

Vue aérienne de la maison mère
Vue aérienne de la maison mère

La Congrégation des Sœurs de Notre-Dame du Saint-Rosaire, appelées «Les Sœurs des Petites-Écoles» jusqu'en 1891, est fondée par Élisabeth Turgeon, à Rimouski, province de Québec, au Canada.

L'origine de l'œuvre remonte au 14 septembre 1874, mais c'est Élisabeth Turgeon, arrivée le 3 avril 1875, qui lui donne son orientation spécifique. Monseigneur Jean Langevin, premier évêque de Rimouski, conscient de l'ignorance religieuse de son vaste diocèse, demande explicitement la collaboration de mademoiselle Élisabeth Turgeon pour assurer la présence d'institutrices auprès des enfants des écoles.

Élisabeth veut cependant plus qu'une pieuse association. Avec ténacité et audace, elle obtient de l'évêque, pour elle et ses compagnes, de devenir religieuses. Le 12 septembre 1879, elles prononcent leurs voeux de chasteté, de pauvreté et d'obéissance. Le jeune Institut, voué à l'instruction et à l'éducation chrétienne des enfants, compte alors treize membres.

Mère Marie-Élisabeth a le bonheur de désigner les deux premières missionnaires qui se rendent à Saint-Gabriel de Rimouski, le 7 janvier 1880, pour prendre la direction de l'école de la localité. Elles inaugurent ainsi la mission propre de la Congrégation définie:

L'Institut des Soeurs des Petites Écoles a pour fin de former de bonnes institutrices et de tenir des petites écoles dans les lieux où le besoin en est plus urgent. Les Soeurs doivent se proposer en même temps non seulement de s'appliquer à leur propre salut et à leur perfection avec le secours de la grâce divine, mais encore d'instruire et de former à la piété enfants, principalement ceux des pauvres. (Constitutions de l'Institut écrites par Élisabeth Turgeon)



Maison mère des Sœurs de Notre-Dame du Saint-Rosaire Rimouski, Québec, Canada
Maison mère des Sœurs de Notre-Dame du Saint-Rosaire Rimouski, Québec, Canada

Mère Marie-Élisabeth meurt le 17 août 1881. Pendant six ans, elle a donné à l'Institut le meilleur d'elle-même et en a assuré les bases. Sa famille religieuse compte alors 17 sœurs et connaît bien des difficultés de survie. La foi des sœurs des Petites-Écoles fut plus forte que les obstacles à l'expansion de l'œuvre. L'approbation définitive de l'Institut et de ses Constitutions et Règles, par Sa Sainteté Pie XI, le 7 janvier 1936, fut un puissant facteur de stabilité pour la Congrégation.