×

toujours présente pour les jeunes...

Élisabeth Turgeon, fondatrice Cause de canonisation Centre Élisabeth Turgeon Béatification d'Élisabeth Turgeon
Armoiries Origine Expansion missionnaire
Spiritualité et charisme Vocation et formation L'Oeuvre des personnes associées Écho des personnes associées
Mission Enseignement Pastorale Centre d'éducation chrétienne
Quoi de neuf au Musée? Bibliothèque Saint-Rosaire Productions R.S.R. Musée R.S.R.

Centre Élisabeth Turgeon

Le Centre Élisabeth Turgeon a pour objectif de promouvoir la dévotion envers Marie-Élisabeth Turgeon. Il est un lieu d'accueil des visiteurs au tombeau, un lieu de prière, de recherche et d'études au service de la cause de canonisation. Le Centre est ouvert tous les jours. Les Soeurs de Notre-Dame du Saint-Rosaire et les personnes associées à leur Congrégation y apportent une collaboration indispensable et enthousiaste.

Centre Élisabeth Turgeon
300, allée du Rosaire, Rimouski, Québec, Canada,
G5L 3E3

Téléphone : 418 723-2705
Télécopieur : 418 724-0922
Courriel : ceturgeon@soeursdusaintrosaire.org

L'éditorial Élisabeth Turgeon

ÉLISABETH TURGEON CHOISIT LA VIE

2016-09-29
Une vie centrée sur Dieu
 
Notre âme attend le Seigneur; notre secours et bouclier, c’est lui. (Ps 33 (32), 20). En tant que maîtresse des postulantes et novices, Élisabeth dont la vie est profondément enracinée dans la foi et un amour toujours grandissant pour la volonté de Dieu, s’assure que ses soeurs sont heureuses malgré les privations.       
 
Le soir après les classes, les samedis et dimanches, Mère Marie-Élisabeth fait de son mieux pour égayer ses chères soeurs (particulièrement les malades) et les jeunes postulantes. (G. Huot, p. 257)
 
            Elle encourage ses soeurs en mission par une correspondance régulière et des conseils pratiques. Elle écrit: Pour l’amour que je vous porte oui! Il est bien vrai celui-là, car vous êtes renfermées dans mon coeur: vos peines sont mes peines, vos joies, mes joies. (Lettre, janvier 1881).Elle les encourage à continuer : Nous avons de bonnes nouvelles de vous: tâchez donc de vous maintenir toujours à la hauteur de votre position, car le succès de notre Congrégation est attaché aux succès des missions. (Lettre, février 1881).
 
           Elle souhaite à ses soeurs: courage, confiance et sainte joie dans la mission (Lettre, septembre 1880) et ajoute dans une autre lettre: la mission dont vous êtes chargées est si noble, elle est si belle (4 octobre 1880). Elle leur conseille de prendre des loisirs à l’occasion, de suivre une retraite spirituelle l’été, de s’accorder des sorties pendant les vacances de Noël chez les soeurs de la paroisse avoisinante. Elle s’informe souvent de leur santé, leur envoie des médicaments lorsqu’elle sait qu’elles sont faibles ou malades et leur fait parvenir des livres, des cahiers et des crayons pour leurs élèves.
 
            Comment ne pas communiquer aux autres la joie quand c’est l’amour de Dieu qui donne le sens de la vie? Élisabeth puise son bonheur en Jésus, mais cela ne l’empêche pas de voir la réalité et d’y faire face. Elle connaît les conditions de vie pénibles de ses soeurs et ne nie aucune des difficultés qu’elle rencontrent: Aimons donc et chérissons notre position puisque c’est celle que Notre Seigneur nous a choisie. …Sachons bien que le plus grand don que Dieu puisse faire à une institutrice est d’aimer son état et les enfants qu’il lui a confiés. Faisons quelquefois de petits plaisirs aux enfants; témoignons-leur l’intérêt que nous prenons à tout ce qui les concerne. (G. Huot, pp. 367-368).
 
Ann Adams, R.S.R.
 
- 3 - 4 - 5 - 6 - 7 -