×

toujours présente pour les jeunes...

Élisabeth Turgeon, fondatrice Cause de canonisation Centre Élisabeth Turgeon Béatification d'Élisabeth Turgeon
Armoiries Origine Expansion missionnaire
Spiritualité et charisme Vocation et formation L'Oeuvre des personnes associées Écho des personnes associées
Mission Enseignement Pastorale Centre d'éducation chrétienne
Quoi de neuf au Musée? Bibliothèque Saint-Rosaire Productions R.S.R. Musée R.S.R.

Quoi de neuf au Musée?

2017-08-11
Centenaire
Clôture 14-17 août 1975
 
 
Ces derniers jours de célébration démontrent bien la qualité de l’amitié qui nous relie en une vraie famille.
 
Chaque province ou région de la Congrégation présente le vécu de l’année centenaire dans son milieu respectif. On y découvre un engagement commun à poursuivre la route de l’avenir avec ses difficultés sans doute, mais aussi avec ses promesses.
 
Le 15 août : Journée de prière et de détente
La célébration eucharistique est d’une solennité à la grégorienne avec des chants de nos fêtes de profession et de vêture d’autrefois. Dans l’homélie, on souligne l’importance de recourir à la Vierge Marie : Aimez-la et imitez-la. Elle vous conduira au Christ et vous pourrez, là où vous serez, remplir le rôle que Dieu vous destine.

Après la messe, une chaîne d’amitié autour de la maison mère symbolise notre attachement pour cette maison qui personnifie, pour nous, le cœur de la Congrégation.
 
Pour le dîner, la température incertaine oblige à faire pique-nique à la cafétéria. Le congé champêtre s’organise dès le retour du soleil. Certaines montent en charrettes, tirées par des tracteurs faire le tour de la ferme et revivre en raccourci les corvées de patates et de navets vécues au noviciat. D’autres partent à pied pour Beaumont. D’autres folâtrent ici et là dans la cour. Au bocage, à la grotte, des îlots colorés indiquent un rassemblement coloré ou une réunion de contingent de profession. Rien de plus charmant.

Le 16 août : Journée de l’éducation
L’animation est confiée au Frère Didier Piveteau. Catéchète et professeur à l’Institut catholique de Paris, il vient, en ce jour, rencontrer les Filles d’Élisabeth Turgeon... Cela ne signifie-t-il pas que les valeurs d’éducation chrétienne transcendent le temps, l’espace et les cultures.
 

Quels que soient les pays, ouvrir des écoles c’est sortir les gens de l’isolement, de l’humiliation et leur donner la dignité. Vous l’avez fait admirablement en collaborant à l’éducation des gens du peuple, dans les petites écoles... vous avez aidé grandement à la démocratie... contribué au progrès de l’Église et au progrès de la Parole de Dieu...
 
Enfin, à travers les idées émises on peut déceler une hymne à la vie : On la célèbre; on la rend consciente, s’arrêter pour rassembler notre vie dans le creux de nos mains; on l’entrevoit comme une terre promise qui incite à aller plus loin.
 
À 20 heures, un concert donné par les élèves anciens et actuels de la maison mère apporte la note finale à cette journée des plus éducatives. . .
 
Le 17 août : Journée de l’espérance
Tout d’abord, on prend un moment de réflexion sur la vie religieuse :
  • Motivations profondes, centrage de l’existence sur l’axe déterminant de la Foi pour signifier qu’il est possible de tout miser sur Dieu.
     
  • Liberté et engagement liberté progressive pour discerner les appels de Dieu en nous et autour de nous.
     
  • Respect de la personne, sens développé de la personne au-delà des différences afin de vivre l’Évangile.

Ensuite, d’autres exposés et ateliers permettent de partager et d’identifier des moyens de ranimer l’espérance :
Espérance liée à la Foi
Espérance que nous portons et qui donne sens à toute vie humaine.
 
Dans la soirée, un Feu de camp spirituel, geste par lequel sont exprimées prières et louange, semble relier le passé et le présent de l’Institut.
 
Avec cette dernière heure, le Centenaire est vécu...
 
L’Avenir se dessinera au fil des jours, des nuits et des instants de grâce inoubliables.
 
Lisette D’Astous, RSR
 

- 1 - 2 - 3 - 4 - 5 -