×

toujours présente pour les jeunes...

Élisabeth Turgeon, fondatrice Cause de canonisation Centre Élisabeth Turgeon Béatification d'Élisabeth Turgeon
Armoiries Origine Expansion missionnaire
Spiritualité et charisme Vocation et formation L'Oeuvre des personnes associées Écho des personnes associées
Mission Enseignement Pastorale Centre d'éducation chrétienne
Quoi de neuf au Musée? Bibliothèque Saint-Rosaire Productions R.S.R. Musée R.S.R.

Quoi de neuf au Musée?

CENTENAIRE 1974-75

2017-02-28
1re partie : L'OUVERTURE
Préparé, durant plusieurs armées, par la contemplation de chacun des mystères du Rosaire, le Centenaire est déclaré officiellement ouvert le 17 août 1974, sous le thème :
Fières de notre passé
Ouvertes à l'avenir.
 
Plus de 700 religieuses sont rassemblées pour se souvenir d'un passé riche en renouveaux culturels, éducatifs et religieux et pour vivre une promesse, une préparation pour une nouvelle croissance.
 

Fières de notre passé
Fières des personnes qui ont fondé et maintenu l'Institut L'étoile qui brille la plus claire au ciel de notre histoire et de notre affection est sans contredit notre Mère Fondatrice, Mère Marie Élisabeth Turgeon. Nous sommes fières également de chacune des sœurs de la communauté dont l'ensemble des réalisations fait la gloire du siècle vécu.
 
Avec admiration et reconnaissance, on décrit comment les évêques protecteurs de notre Œuvre naissante, les héroïques co-fondatrices, les supérieures, conseillères, officières générales et toutes les sœurs ont donné vie à la Congrégation des Sœurs des Petites-Écoles. Avec fierté, le passé se confond ici avec le présent... L'heure est venue de se tourner Vers l'avenir.
 
Ouvertes à l'avenir
Les caractéristiques de la société future influenceront notre être et notre agir. Les institutions de masse sont remises en question au profit de petits groupes qui clament avant tout leur besoin de vivre, quitte a reléguer les observances et à réduire les structures. L'homme nouveau qui est en train de naître se caractérise par un grand désir d’intériorité. Sans intériorité, il n'y a ni appel, ni élan, ni communion.
 

La célébration eucharistique de ce jour fait appel à la nécessité de rencontrer toujours davantage le Christ dans les Écritures et avec la Vierge passer page par page les mystères du Rosaire.
 
Après le souper et les Vêpres solennelles, a lieu une soirée familiale où l'on évoque notre siècle d’histoire, au rythme des Jubilés vécus et de photos regroupées.
 
Le 18 août
La Fête se continue avec les Laudes et la messe dominicale. Célébrations qui invitent à la joie de suivre le Christ aimant et fidèle, joie qui doit croître tout au long de ce Centenaire.
 
Dans l'après-midi, les sœurs qui le désirent sont accueillies au Musée régional. Une feuille de route est remise à chacune afin de pouvoir mieux identifier les lieux. Lieux témoins des humbles et difficiles débuts de la Communauté, mais aussi germe qui porta beaucoup de fruits... On chante avec émotion Les beaux jours du Vieux Couvent, avant de regagner la Maison mère.
 
L’Ouverture de l'Année centenaire se termine par les Vêpres et le Salut du Saint-Sacrement.
 
Journées mémorables entre toutes, elles annoncent déjà les Festivités à venir!
 
Lisette D’Astous, R.S.R.
- 1 - 2 - 3 - 4 - 5 -