×

toujours présente pour les jeunes...

Élisabeth Turgeon, fondatrice Cause de canonisation Centre Élisabeth Turgeon Béatification d'Élisabeth Turgeon
Armoiries Origine Expansion missionnaire
Spiritualité et charisme Vocation et formation L'Oeuvre des personnes associées Écho des personnes associées
Mission Enseignement Pastorale Centre d'éducation chrétienne
Quoi de neuf au Musée? Bibliothèque Saint-Rosaire Productions R.S.R. Musée R.S.R.

Écho des personnes associées

RÉSEAU DE SOUTIEN

2016-12-01
1re rencontre de la saison 2016-2017
le mercredi 5 octobre via Skype
 


En ce début d’année, les habitué-e-s du Skype se retrouvent dans le but d’orienter l’animation de l’année et d’assurer un heureux départ dans chacune des régions concernées.
 
Les personnes présentes sont : Jean Bissonnette et  Liane Hamann du Maine; Monique Paquette et Ginette Laurin  de Montréal; Adela Tróchez,  Maribel Reyes et Pedro Vargas du Honduras; Julio Lopez du Pérou et Joseph-Marc Laforest de Beaumont-Québec.
 
À Rimouski, l’équipe d’animation, composée de Lise Blouin, de Laurette Brière R.S.R. (pour la traduction en remplacement de Sr Céline April), de Maureen Bellerose R.S.R et de Claudette Pelletier, R.S.R., est heureuse d’accueillir ces ardentes personnes associées et de collaborer à cet échange, qui, nous le savons déjà, sera des plus enrichissant.
 
Dans un moment de recueillement, nous nous confions au Seigneur et implorons les lumières de l’Esprit-Saint sur les projets à venir.
 
  UNE HEUREUSE DÉCISION

Le réseau de soutien a été mis sur pied en novembre 2012 dans le cadre du projet
« RÊVER NOTRE DEVENIR ». Il avait alors pour but de rassembler des personnes associées de différents pays et secteurs et d’assurer ainsi une compréhension uniforme des objectifs et des pistes d’action suggérés. 

Depuis les débuts, le réseau a largement rempli son rôle de soutien. Il s’est révélé un lieu et un lien de communication fort précieux tant pour la préparation au chapitre,  pour l’événement Béatification de Mère Élisabeth que pour assurer une animation soutenue et unifiée. Le réseau apparaît maintenant comme un rouage apprécié et important qui permet aux personnes-guides de se sentir proches et solidaires.

 Malgré ce cheminement positif, certaines questions se posent : Y aurait-il place pour l’ amélioration ? Le réseau tel que vécu présentement aide-il l’Œuvre en général ? Ne vaudrait-t-il pas mieux réduire nos rencontres à deux par année ?
 
Ce questionnement nous conduit aux prises de conscience suivantes :

Le réseau aide à fortifier notre identité, notre union même, et surtout lorsque les personnes sont éloignées ou habitent des pays différents.
-  Bien que nos activités soient différentes, nous y trouvons toujours des idées nouvelles et des pistes d’avancement.
-  Le réseau nous rapproche les uns des autres.

Pour ces raisons, nous convenons de continuer ces rencontres internationales au rythme de 3 par année.
                      Après avoir revu ensemble quelques pistes d’avenir, nous nous donnons rendez-vous en février prochain.                           
 
Claudette Pelletier, R.S.R.

- 3 - 4 - 5 - 6 - 7 -