×

toujours présente pour les jeunes...

Élisabeth Turgeon, fondatrice Cause de canonisation Centre Élisabeth Turgeon Béatification d'Élisabeth Turgeon
Armoiries Origine Expansion missionnaire
Spiritualité et charisme Vocation et formation L'Oeuvre des personnes associées Écho des personnes associées
Mission Enseignement Pastorale Centre d'éducation chrétienne
Quoi de neuf au Musée? Bibliothèque Saint-Rosaire Productions R.S.R. Musée R.S.R.

Cours et ateliers

Venez apprendre, approfondir ou vous initier à une foules de disciplines.

Place aux jeunes

Curieux? Apprends-en davantage sur une multitude de sujets.

Réseau des Musées

Quoi de neuf?

Noël

2019-12-16
                                              Airs de Noël …    


                                                        Enfants émerveillés …

 
                                                                    Souvenirs et traditions …
 
 
En cette période des Fêtes 2019, laisserons-nous entrer chez nous tout ce qui peut toujours transformer nos cœurs et nos jours?
 
     Des airs joyeux qui invitent à la danse …
     Des guirlandes colorées qui embellissent rues et maisons …
     Des repas savoureux qui unissent parents et amis …
     Des temps de gratuité qui apaisent la douleur …
     Des enfants radieux qui chantent la vie …
 
Oui, tout cela est à nos portes et bien plus encore … C’est ce que dit le cantique :
       
       « L’Enfant des enfants le plus beau nous appelle avec allégresse à porter 
          les dons de la Tendresse.»
 
Que ce grand Mystère illumine pour nous chaque jour du Nouvel An 2020!
 
                                            Joyeux Noël!  Paix!
                                                      Amour!
 
Lisette d’Astous, R.S.R.

Tout voir




L'éditorial Élisabeth Turgeon

Élisabeth, femme qui prend soin

2019-12-19
Élisabeth, femme qui prend soin, ton être est façonné et stimulé par le désir de donner ce qu’il y a de mieux pour les jeunes à travers l’enseignement donné par tes soeurs. Tu ne cesses de leur demander ce dont elles ont besoin pour leur travail, leur santé et leur bien-être. Tu prends soin de chacune. Tu fais tout ton possible pour répondre à leurs besoins malgré ta grande pauvreté sachant que cela influence leur façon d’enseigner. Tu sembles préoccupée par tout ce qui les concerne aux plans humain, spirituel et professionnel. Tu les interpelles spécialement au sujet de leur santé « car c’est, avec la vertu, le trésor de la Sœur des Petites-Écoles. »  (Lettre aux Soeurs Marie Edmond et Marie Anne, 23 décembre 1880).
 

« [ … ]dites tout ce que vous avez besoin et je vous enverrai une petite caisse dans une quinzaine de jours; demandez les livres que M. le Curé ne peut fournir à l’école afin que les enfants s’en pourvoient en commençant. » (Aux Soeurs de St-Godefroi, septembre 1880).
 
« Soignez bien votre santé, ne négligez pas votre nourriture. » (Aux Soeurs de de St-Godefroi, 20 novembre 1880).
 
« Ne négligez pas de demander ce qui vous inquiète pour l’enseignement, consultez-vous pour les choses douteuses » (Aux Soeurs M. de J. et M. du S. C., 17 décembre 1880)
 __________________________________________________________________
(Tiré de : Élisabeth, quelle femme es-tu? d'Élise Normand, R.S.R. pages 19-20-21)
 
 
 

Tout voir




Quoi de neuf au Centre d'éducation chrétienne?

PRÉSENTATION

2019-10-28

En septembre 2019,  notre programme d’activités s’inscrit dans la ligne de la vision que l’équipe du CEC s’est donnée en 2016.

Vision :  Être une présence d’Évangile au cœur du vécu des jeunes.

Quatre (4) balises importantes :  Accueillir… Sortir (aller vers)…Proposer des expériences… Collaborer …, encadrent nos initiatives,  nos lieux de présence et nos collaborations avec d’autres instances en éducation et en accompagnement des jeunes.

L’énoncé de notre mission :  Nous approcher des jeunes et les accompagner sur leur chemin de vie, constitue un défi incontournable à relever à l’heure des réseaux sociaux omniprésents et dans un  contexte social où la référence religieuse et chrétienne est de plus en plus absente.

Nos interventions se doivent d’être ajustées à ces réalités.  Des expériences de  rencontre avec soi, avec les autres et avec Jésus Christ,  nous semblent un chemin privilégié d’humanisation et d’évangélisation.  

Pour alimenter votre intérêt et votre collaboration, nous vous invitons à  consulter les sessions offertes aux adultes et les diverses activités proposées aux jeunes (5-35 ans).  

Ensemble, supplions la Bienheureuse Élisabeth Turgeon d’intercéder afin que se lèvent des disciples, audacieux et courageux  qui portent joyeusement la Bonne Nouvelle de Jésus Christ, en particulier auprès des jeunes.


L’équipe du CEC
par Marie-Alma Dubé, r.s.r., directrice
 

Pour consulter les activités offertes par le Centre d'éducation chrétienne, cliquer sur:
cec_retour.jpg

Pour accéder aux activités pour les jeunes, cliquer sur:


Pour accéder au site du Pèlerinage Jeunesse Rimouski:  www.pelerinagejeunesseriki.org


 

Tout voir




Les étincelles (6-12 ans)

Prière

2019-12-19
L’amour, c’est comme un sentier perdu. Des personnes passent dedans en zigzagant. Zachée fait partie de ces personnes. Il traverse le chemin avec mauvaise augure mais en fait, il a un bon cœur. S’il vous plaît, Dieu, aidez-moi à passer le chemin en ligne droite, c’est-à-dire en faisant la paix, le bonheur et la joie autour de moi. Faites de notre civilisation un monde de justice et d’amour. Amen.
 
Alexis

Tout voir




Une oasis (13-30 ans)

Chemin de Bethléem 2019 - Semaine 4

2019-12-23

Lundi 23 décembre 2019 – Entrer dans la nuit


Au cœur d’une nuit, une grande lumière est née.  Pendant que dans les auberges les pèlerins festoient, à l’abri d’une grotte naît l’enfant-Dieu.  Entrons dans la nuit pour voir et accueillir la lumière.  Entrons dans la nuit pour nous laisser toucher par l’espérance de la promesse.  Dieu vient habiter notre humanité.


Belle et bonne fin de parcours et magnifique temps de Noël à chacune et à chacun!


Julie-Hélène, Animatrice de Vie

Centre d’éducation chrétienne des sœurs du Saint-Rosaire

Tout voir




Écho des personnes associées

Journée mémorable

2019-12-19
MONTÉE AU COUVENT NEUF - 18 novembre 1907
 
Nous célébrons cet anniversaire dans l’allégresse et l’Action de grâce avec des associées et sœur Lorraine Caza, CND, intéressées par cet événement historique fort important et interpellant. Comment le situer dans le temps et l’espace? Nous le présentons dans le contexte situationnel soit celui de l’arrivée de notre fondatrice, Élisabeth Turgeon et des femmes appelées par Dieu à la soutenir dans cette grande et magnifique aventure humaine et missionnaire dans l’église rimouskoise demandée par Mgr Jean Langevin l’évêque dudit lieu. Mère Marie Élisabeth était l’âme et le soutien de cette Congrégation naissante, mais qui sont ces femmes apôtres? Qui sont ces devancières si audacieuses, talentueuses, généreuses, ascètes? Quel était leur pèlerinage avant leur Montée au « Couvent neuf »?

Nous présentons ces personnes selon leur arrivée et exhibons leurs qualités, leurs talents, leur créativité jusqu’à dessiner les plans du nouveau couvent, salutaires pour construire ensemble sur le « ROC » une famille spirituelle dans la tendresse et la sollicitude de Jésus et de Marie en vue de la mission auprès de jeunes petits et pauvres de milieux ruraux et urbains.

Nous visitons les maisons qui abritaient nos chères sœurs dès leur arrivée en sol rimouskois. Nous relatons les raisons qui les obligeaient à déménager si souvent et dans la pauvreté continue. Imaginons tous les défis, les souffrances, les sacrifices, les angoisses, les émotions vécus et partagés. Grâce au lien tissé par l’amour filial et leur intimité avec le Seigneur qui les nourrissaient, les réconfortaient et les motivaient, elles ont réussi à poursuivre la route.

Le récit des faits provoque de multiples expressions colorées et empreintes d’empathie, de tendresse et de compassion. QUELLE FIERTÉ DE LE CONNAITRE! Elles sont « Vin nouveau"!

Après le récit émouvant de ces faits historiques, nous entamons notre chant : en 1840, « Tu naquis à Beaumont » suivi du repas traditionnel. Nous dégustons les mets et les paroles joyeuses et vraies de nos invitées. Nous nous réjouissons en chantant les chants du Patrimoine.

Sœur Lorraine manifeste sa grande joie de participer à cette rencontre par le fait que nous reconnaissons l’engagement profond et entier de nos devancières aimantes, collaboratrices infatigables, complices de notre fondatrice Élisabeth Turgeon. Madame Monique Paquette, guide associée demande les écrits et les photos pour garder en mémoire la naissance de notre solide fondation pour les transmettre aux autres associés.

Gardons notre mère Marie Élisabeth dans notre bateau et ramons avec elle sur les grandes mers d’aujourd’hui tout en y laissant monter les jeunes et les adultes encore appelés à se joindre à nous pour moderniser notre vie en Celui qui est notre « VIN NOUVEAU » pour la VIE.

 QUELLE AVENTURE HUMAINE ET SPIRITUELLE – UNIQUE – CETTE MONTÉE AU COUVENT NEUF!

Le groupe local de St-Lambert, Lina Thériault, Mary Manzo, Gabrielle Desrosiers, RSR -18/11/19
 

                                                                                         

               

Tout voir




Quoi de neuf au Musée?

2019-12-19
Clin d'oeil sur les lieux de mission
des Soeurs de Notre-Dame-du-Saint-Rosaire

Sainte-Flavie
 
Fondation : En 1913, 3 religieuses arrivent au couvent du village de Sainte-Flavie.
 
Œuvre : Les religieuses donnent l’enseignement au cours préparatoire et au cours modèle lequel conduit à l’obtention d’un brevet d’enseignement. Plusieurs jeunes filles de cette paroisse deviennent éducatrices, garde-malades, mères de famille sachant tricoter, coudre, cuisiner grâce aux leçons d’enseignement ménager reçues à leur couvent paroissial; quelques-unes se destinent à la vie religieuse. Quant aux garçons qui fréquentent aussi le couvent, quelques-uns feront leur entrée au séminaire de Rimouski pour choisir la prêtrise ou différentes professions laïques. Plusieurs garçons suivent la lignée ancestrale des fermiers très débrouillards qui assurent la fidélité à la terre nourricière.
 
Événements : En 1961, le couvent est démoli et dans une nouvelle école, les religieuses n’enseignent pas longtemps, étant  remplacées  par  des  institutrices  laïques. Au  début  des  années 70  le  couvent neuf devient
« Centrap» une institution charitable, utile aux personnes handicapées ou malades. Il est la proie des flammes en 1980. Les élèves de Sainte-Flavie prennent le chemin des écoles primaires et secondaires à Mont-Joli.
 
Présence : De 1913 à 1967, les religieuses du Saint-Rosaire demeurent heureuses et dévouées dans ce village à la fois touristique et agricole. Situé à quelques milles de Mont-Joli et de Métis-sur-Mer, c’est à Sainte-Flavie que s’ouvre et se ferme la boucle du chemin qui entoure la Péninsule gaspésienne. Aujourd’hui encore, tour pittoresque à emprunter!
 
Gaspé
 
Fondation : En 1917, 3 religieuses arrivent à Gaspé, cellule mère de toute une civilisation en Amérique.
 
Événement : Le feu ayant détruit les chroniques de 1917 à 1935, on ne peut relater le vécu difficile de cette période. Mais l’événement du 28 février 1935 reste mémorable : les élèves ne peuvent que contempler tristement  les ruines fumantes de leur chère école. Même ceux qui d’ordinaire préfère l’école buissonnière retournent tristement à leur foyer. Le 7 mars, les classes s’ouvrent dans la sacristie, dans le grenier de la sacristie et dans la salle attenante au magasin Robin Jones.
 
Clientèle scolaire : En février 1936, les appartements des religieuses et deux classes sont organisées dans la nouvelle école, même si le mobilier est incomplet. Une nouvelle classe s’ouvre à York, petite localité près de Gaspé. Une religieuse s’y rend quotidiennement pour recevoir 30 élèves (1937-1938). Cette année-là, 120 écoliers sont répartis dans 4 locaux, à l’école du village. Les garçons sont confiés, l’année suivante, à trois professeurs masculins dont 2 ecclésiastiques du séminaire de Gaspé. En 1959-1960, 364 élèves sont inscrits et plus de 18 religieuses enseignent soient à l’école primaire, à la polyvalente ou à l’École normale anglaise.
 
Œuvre : Au programme scolaire, s’ajoutent des cours privés de musique, dactylographie, théâtre et activités diverses : Bon Parler, Patrimoine… dont les élèves assurent le succès. Les religieuses enseignent aussi la catéchèse à la Polyvalente 1976 et l’anglais au CEGEP, 1981.
 
Présence : De 1917 à 1981, les religieuses ont assumé diverses fonctions dans cette ville d’une rare beauté, décrite comme « un immense amphithéâtre aux énormes gradins.» De Jacques Cartier à nos jours, l’histoire resurgit toujours nouvelle!...
 
Lac-au-Saumon
 
Fondation : En 1917, 5 religieuses arrivent au Lac-au-Saumon à bord du « Local», train indispensable de l’époque.
 
Clientèle scolaire : Déjà, à l’école du village 160 élèves attendent l’heure du classement. Rien n’est compliqué, ils sont partagés en 5 groupes. Dans les années « 40 et 50» la clientèle augmente, mais connaît une baisse importante, lors du départ des élèves du secondaire pour la polyvalente d’Amqui.
 
Œuvre : Dès leur arrivée, en plus de l’enseignement, les religieuses participent à l’activité paroissiale en planifiant les exercices à donner aux enfants de chœur, en perfectionnant le chant liturgique et en entretenant les vêtements sacerdotaux. Elles organisent : Croisade du Saint-Rosaire, Apostolat de la prière, fête de Sainte-Catherine et de Sainte-Cécile, Semaine : Étudiante, des Vocations, de la Messe et de l’Éducation… Une sœur musicienne est employée régulièrement à l’enseignement du piano (1942). Privilège qui permet à plusieurs jeunes de faire fructifier leur don musical.
 
Présence : Dans ce petit village, qui a connu son essor avec l’arrivée des « Acadiens» venus des Iles-de-la-Madeleine en 1896, les religieuses ont passé 64 années au milieu de gens sympathiques et paisibles, comme l’eau du lac à l’ombre de la montagne…
 
Lisette d’Astous, R.S.R.
                                        

Tout voir




Prière du Rosaire

Vous devez installer Adobe Flash player.

Rayonnement de la congrégation

Élisabeth Turgeon, la fondatrice de notre communauté, est venue de Beaumont à Rimouski en 1875. Notre mission d'éducatrices a pris diverses formes depuis, selon les pays et les cultures où nous oeuvrons : enseignement, pastorale, animation, accompagnement. Les soeurs qui forment la communauté aujourd'hui sont originaires de 6 pays différents; le Canada, les États-Unis, le Honduras, le Pérou, le Guatemala et le Liban.

Pour en savoir davantage sur l’expansion missionnaire de la congrégation, consultez la section

Expansion missionnaire