×

toujours présente pour les jeunes...

Élisabeth Turgeon, fondatrice Cause de canonisation Centre Élisabeth Turgeon Béatification d'Élisabeth Turgeon
Armoiries Origine Expansion missionnaire
Spiritualité et charisme Vocation et formation L'Oeuvre des personnes associées Écho des personnes associées
Mission Enseignement Pastorale Centre d'éducation chrétienne
Quoi de neuf au Musée? Bibliothèque Saint-Rosaire Productions R.S.R. Musée R.S.R.

Cours et ateliers

Venez apprendre, approfondir ou vous initier à une foules de disciplines.

Place aux jeunes

Curieux? Apprends-en davantage sur une multitude de sujets.

Réseau des Musées

Quoi de neuf?

2022-12-06
Noël! Noël!

Décorations de maison, aujourd’hui...
 
Nous laisserons-nous attirer par les tendances de l’heure, ou par les désirs profonds qui nous habitent?...
 

Une lumière radieuse qui remplit l’existence d’une foi courageuse et sereine, même de nuit...Un esprit des Fêtes qui enchante le cœur d’allégresse et de louange, au jour le jour...Une présence mystérieuse qui apporte une nouvelle paix, une transformation de l’être, partout et en tout temps... 
Si tels sont nos souhaits, hâtons-nous d’ouvrir à Jésus l’Emmanuel la « porte de notre maison » :
            La lumière jaillira, les chants résonneront et le quotidien s’adoucira...
« Voici que toutes choses sont devenues nouvelles » 2 Cor 5,17

                 Avec nos vœux et nos prières,
                 Joyeux Noël ! Sainte Année 2023
 
                                   Lisette d’Astous, R.S.R.
 

Tout voir




L'éditorial Élisabeth Turgeon

2022-12-06
Élisabeth prie la Sainte Famille
 
Respectons nos élèves; que Marie soit notre modèle dans les soins qu’elle donnait à l’enfant Jésus. (Règlement no 28)

Incomparable Marie! Qui avez tant aimé Jésus, faites que je l’aime comme vous sans partage et à jamais. (Sentences)

Quant à moi, mes chères Sœurs, vous savez que je vous porte dans mon cœur; je désire, je souhaite et surtout je prie Jésus et Marie et Joseph de vous tenir compagnie et de vous être Père, Mère, Frères et Sœurs. (Lettre, Janvier 1880)

Que Jésus, Marie et Joseph vous bénissent : c’est de tout cœur que je le demande.  (Lettre, avril 1880)

Invoquez Marie, et son secours puissant vous guidera dans la voie qui doit vous conduire le plus sûrement à son divin Fils. (Lettre, 31 juillet 1880)

Priez beaucoup Marie, la Reine des vierges et le modèle des religieuses qu’elle vous obtienne de son divin Fils la grâce de suivre la voie que, de toute éternité, il vous a tracée et qui doit vous conduire à l’éternelle félicité. (Lettre, 18 décembre 1880)

Je prie instamment cette bonne Mère d’être votre conseil et votre guide... (Lettre,22 mai 1880)

Tout voir




Quoi de neuf au Centre d'éducation chrétienne?

PRÉSENTATION

2022-06-02

Notre programme d’activités s’inscrit dans la ligne de la vision que l’équipe du CEC s’est donnée en 2016.

Vision :  Être une présence d’Évangile au cœur du vécu des jeunes.

Quatre (4) balises importantes :  Accueillir… Sortir (aller vers)…Proposer des expériences… Collaborer …, encadrent nos initiatives, nos lieux de présence et nos collaborations avec d’autres instances en éducation et en accompagnement des jeunes.

L’énoncé de notre mission :  Nous approcher des jeunes et les accompagner sur leur chemin de vie, constitue un défi incontournable à relever à l’heure des réseaux sociaux omniprésents et dans un contexte social où la référence religieuse et chrétienne est de plus en plus absente.

Nos interventions se doivent d’être ajustées à ces réalités.  Des expériences de  rencontre avec soi, avec les autres et avec Jésus Christ nous semblent un chemin privilégié d’humanisation et d’évangélisation.  

Pour alimenter votre intérêt et votre collaboration, nous vous invitons à  consulter les sessions offertes aux adultes et les diverses activités proposées aux jeunes (5-35 ans).  

Ensemble, supplions la Bienheureuse Élisabeth Turgeon d’intercéder afin que se lèvent des disciples audacieux et courageux  qui portent joyeusement la Bonne Nouvelle de Jésus Christ, en particulier auprès des jeunes.


Cécile-Marie Fournier, r.s.r.
directrice

 

Pour consulter les activités offertes par le Centre d'éducation chrétienne, cliquer sur:
cec_retour.jpg

 

Tout voir




Les étincelles (6-12 ans)

2022-12-06
 Message aux enfants
 
            À tous les jeunes,
 
            Prépare ta liste de cadeaux,
 
            tes mots gentils, tes dessins
 
           et n’oublie pas d’y inscrire
 
           ton nom et ton adresse pour
 
           recevoir une réponse.
 
           Le Père Noël a promis de
 
            répondre à chacune
 
            et à chacun de vous.

Tout voir




Une oasis (13-30 ans)

2021-08-06
Je m’appelle Olivier.
 
Tous les matins, je me réveille à 6 heures et demie. Mais j’aime beaucoup dormir alors je me lève à 7 heures.
 
Ma mère me dit toujours : « Olivier! Dépêche-toi! »
 
Alors, je saute de mon lit, je m’habille très vite. Je prends mon petit-déjeuner, je cours dans la salle de bain à 7 heures et demie. Je me lave les dents et je sors de la maison à 8 heures. 
 
Je vais à l’école en voiture avec mon père.
 
L’école commence à 8 heures et demie.
À l’école, j’écoute bien mes professeurs et je travaille. À midi, je dîne très vite, parce que j’adore jouer avec mes amis.
L’après-midi à 16 heures, je rentre à la maison.
 
Je suis très fatigué. Je veux jouer, mais j’ai toujours des devoirs. Je commence mes devoirs à 18 heures et je finis à 19 heures.
Je veux dormiiiiir! Mais non ! je ne peux pas dormir parce que c’est l’heure du souper. Alors je mange avec ma famille dans le salon à 20 heures.
 
À 21 heures, je me douche, je me lave les dents très vite et je me couche à 21 h 30. OUF!
 
Texte pris sur le Web

Tout voir




Écho des personnes associées

2022-12-01
Geste symbolique : TRANSMISSION DE LA LUMIÈRE
 (Note : Ce texte a guidé la préparation du rituel de transmission de la lumière
à l’occasion du rappel de la montée au couvent neuf le 18 novembre 2022.)
 
Cette lumière, symbolisée ici par la lampe à l’huile, a continué d’éclairer et même de projeter plus loin ses rayons afin de découvrir de nouvelles façons de se propager…

À partir de 1981, quelques religieuses de la Communauté jettent un éclairage spécial sur la possibilité d’inviter des personnes laïques à s’associer à la spiritualité et à la mission de la Congrégation.

En 1982, un comité de recherche est formé, sous la direction de Sœur Lisette Lepage. Un document de travail est produit. La Supérieure générale, Sœur Rita d’Astous, et son conseil acceptent alors, à titre d’expérience, le projet de personnes associées.   

Puis, à la lumière de quelques expériences concluantes, le projet est officiellement accepté au Chapitre général de 1985 et devient l’Œuvre des personnes associées.

C’est donc depuis 37 ans déjà, que la Congrégation offre à des personnes laïques, hommes, femmes, jeunes et moins jeunes,  de partager la richesse de son héritage spirituel et de propager le rayonnement de son charisme et de sa mission dans le monde.

Désormais, nous, les personnes associées,  nous sommes les porteurs et porteuses de la flamme qui nous a été transmise. Elle guide nos pas et nous incite à la faire rayonner dans nos milieux respectifs.

Dans un geste symbolique, pour illustrer la transmission de la lumière, Sœur Lisette Lepage, accompagnée d’une personne associée de la première heure,  va  aller chercher la flamme à la lampe pour ensuite la transmettre à la bougie, qui représente l’Œuvre des personnes associées. 

Les personnes associées présentes et la Directrice de l’Œuvre accueillent la bougie et prononcent fièrement un bref engagement : « Avec vous, chères religieuses  de Notre-Dame-du-Saint-Rosaire, nous continuons de porter la lumière que vous nous avez transmise. » 

                                                           La collaboratrice nationale du Canada,

                                                           Lise Blouin

Tout voir




Quoi de neuf au Musée?

2022-12-06
 
                       Clin d'œil sur les lieux de mission
                        des Sœurs de Notre-Dame du Saint-Rosaire
 
 
 Sainte-Florence, Matapédia
 
Fondation : Le 17 août 1951, quatre religieuses arrivent enfin à Sainte-Florence, après plusieurs instances... Elles sont accueillies par leur deux compagnes de Matapédia. « Le poêle chauffe, la bouilloire chante et la table est mise. Quelle délicatesse! »
 
Clientèle scolaire : « Le 4 septembre 1951, les classes s’ouvrent à 130 élèves, répartis en 5 classes. Trois institutrices laïques et deux religieuses » partagent l’enseignement aux jeunes de la 1ère à la 9ième
année. En 1952, les élèves de 9ième année ayant obtenu leur certificat d’études du Département de l’Instruction Publique, réclament la 10ième année au couvent et obtiennent gain de cause. Cette année-là, 5 élèves s’inscrivent au cours de musique. La population scolaire augmente; en 1954, on agrandit l’école du village pour 260 élèves (129 garçons et 131 filles) répartis en 8 classes.

Œuvre : En plus de l’enseignement, les religieuses inaugurent le mouvement de l’Action Catholique qui « s’oriente dans la ligne d’une visée positive auprès de ceux qui ne se sentent pas acceptés. Un essor est aussi donné afin de stimuler les garçonnets à être fiers d’être au service de l’autel. D’autre part, les fillettes prêtent gentiment leur voix pour rehausser la liturgie. »
 
Présence : « Le court passage des Religieuses de Notre-Dame du Saint-Rosaire, soit 14 ans, n’a pas permis d’élaborer davantage les activités parascolaires. » Mais leur dévouement a marqué les institutrices qui ont suivi leurs traces avec générosité... Le 26 juin 1965, c’est le départ définitif de Sainte-Florence, appelée autrefois : Beaurivage, dans le canton Matalik. Ce petit village conserve encore les attraits pittoresques de son paysage.
 
Saint-Narcisse, Rimouski

Fondation : Le 19 août 1952, quatre religieuses arrivent à Saint-Narcisse, pour prendre la direction des classes du couvent.
 
Clientèle scolaire : Le 2 septembre 1952, 128 élèves venus des quatre coins du village se rassemblent « dans une mise tellement soignée, avec des figures si radieuses et des manières si polies que l’on prévoit déjà une année des plus fructueuses. Deux religieuses et deux enseignantes laïques se partagent la maisonnée. » L’augmentation de la clientèle scolaire oblige à abriter, au sous-sol de la salle paroissiale, les garçons de la 5ième à la 9ième année. Ceux-ci reviennent au couvent lors de l’ajout d’une aile de 4 classes, en 1955. Des élèves s’inscrivent en musique et obtiennent leurs diplômes avec distinction et grande distinction. Les élèves de 10ième et 11ième année préparent des diplômes en dactylographie. Des expositions de travaux manuels et domestiques sont aussi appréciés. Une chorale de garçons est organisée pour chanter la grand’messe du dimanche, Cette même année, les religieuses acceptent quelques pensionnaires. En attendant un deuxième agrandissement, on ouvre une neuvième classe à l’extérieur du couvent. En 1959, le collège dit École Lamontagne, ouvre ses portes pour les garçons de la 4ième à la 10ième année. C’est l’exode à l’École Secondaire Langevin de Rimouski pour les élèves de 10ième et 11ième année, en septembre 1964.

Œuvre : En plus de l’enseignement, les religieuses organisent la semaine des Vocations, celle de l’Éducation, la grande Semaine Étudiante et celle des CJN. Toutes ces activités soutiennent l’intérêt et favorisent le travail d’équipes.
 
Présence : En juin 1974, on a besoin des locaux des religieuses pour en faire des classes. C’est alors que les sœurs quittent définitivement la paroisse de Saint-Narcisse. Pendant 22 ans, elles ont apprécié les gens et se sont dévouées dans le domaine religieux, paroissial et social de ce milieu dynamique et enchanteur! Aujourd’hui, le tourisme prouve son excellence par les visites du Grand Canyon des Portes de l’Enfer, La Réserve faunique Duchénier, Lacs et Monts Notre-Dame... Hâtez-vous d’y venir admirer, par vous-mêmes, ces splendeurs naturelles!
 
Saint-Godard-de Lejeune, Témiscouata

 Fondation : Le 18 août 1952, trois religieuses arrivent à Saint-Godard-de-Lejeune. Elles sont bien accueillies par les gens qui se sont rassemblés. Même « le couvent de brique rouge, au toit vert serti de blanc attend les religieuses. À l’intérieur, tous les appartements s’alignent sur un même pied, puisque l’édifice ne compte qu’un étage. Espace restreint, mais suffisant pour abriter un personnel de 3 religieuses. »
 
Clientèle scolaire : Les portes de l’école s’ouvrent le 2 septembre pour accueillir « 83 élèves calmes et intéressants. Deux religieuses et une maîtresse laïque se partagent la tâche. » En 1955, le nombre d’élèves atteint 105, la commission scolaire engage une « deuxième maîtresse laïque comme collaboratrice de l’éducation et de l’enseignement. » En septembre 1956, une cinquième « classe se tient dans une maison privée à proximité de l’école. En 1962, on reçoit 228 élèves répartis en 8 classes, dont deux à l’extérieur de l’établissement. »
 
Événement : En 1949. Le curé complète l’organisation paroissiale : magnifique église, presbytère, couvent, salle paroissiale, dispensaire et caisse populaire. La nouvelle église est inaugurée le 25 décembre 1953. « Les paroissiens croient rêver en se voyant dans un si beau temple, » Beau cadeau de Noël, sans doute.
 
Présence : Le  25  juin  1969,  c’est  le  départ   définitif des religieuses. On note dans la chronique :
« L’heure est aux adieux, car non seulement nous fermons les classes, mais aussi une maison et cela pour toujours... Le cœur broyé nous partons, car les gens nous disent que notre départ est pour eux une des plus lourdes épreuves paroissiales. » Témoignage éloquent et inoubliable pour la congrégation! La mission de Saint-Godard a connu et apprécié le charisme des Sœurs des Petites-Écoles pendant près de vingt ans. Notre souvenir et nos prières les accompagnent encore!...


 
Lisette d’Astous, R.S.R.

Tout voir




Prière du Rosaire

Vous devez installer Adobe Flash player.

Rayonnement de la congrégation

Élisabeth Turgeon, la fondatrice de notre communauté, est venue de Beaumont à Rimouski en 1875. Notre mission d'éducatrices a pris diverses formes depuis, selon les pays et les cultures où nous oeuvrons : enseignement, pastorale, animation, accompagnement. Les soeurs qui forment la communauté aujourd'hui sont originaires de 6 pays différents; le Canada, les États-Unis, le Honduras, le Pérou, le Guatemala et le Liban.

Pour en savoir davantage sur l’expansion missionnaire de la congrégation, consultez la section

Expansion missionnaire