×

toujours présente pour les jeunes...

Élisabeth Turgeon, fondatrice Cause de canonisation Centre Élisabeth Turgeon Béatification d'Élisabeth Turgeon
Armoiries Origine Expansion missionnaire
Spiritualité et charisme Vocation et formation L'Oeuvre des personnes associées Écho des personnes associées
Mission Enseignement Pastorale Centre d'éducation chrétienne
Quoi de neuf au Musée? Bibliothèque Saint-Rosaire Productions R.S.R. Musée R.S.R.

Cours et ateliers

Venez apprendre, approfondir ou vous initier à une foules de disciplines.

Place aux jeunes

Curieux? Apprends-en davantage sur une multitude de sujets.

Réseau des Musées

Quoi de neuf?

2020-04-03

Lumière bienfaisante…


Au Québec, en mars, nous passons à l’heure avancée, afin de bénéficier d’un temps plus long d’ensoleillement.

Quel est donc pour nous l’effet de cet ensoleillement? Où que nous soyons, il importe d’abord de nous remémorer :

 

Un soleil sur la neige blanche…

Une lumière sur des montagnes colorées…

Une clarté sur un lac tranquille…

 

Souvent, la lumière chasse l’ombre de la peur, l’ennui des heures moroses et redonne joie et vivacité.

Aujourd’hui, qu’est-ce qui éclaire ma vie ou quelle personne y apporte un rayon lumineux?

C’est dans cet esprit, que s’exprime pour vous notre souhait :

« Brillez déjà, lueurs de Pâques, scintillez » sur tous vos chemins!

Alleluia !   Alleluia !

 

                       Lisette d’Astous, R.S.R.
 

                                                       

Tout voir




L'éditorial Élisabeth Turgeon

Élisabeth et la correspondance

2020-04-06

Élisabeth, voilà donc ce que je découvre de toi et qui me touche à travers la correspondance. Ton être transparaît dans tes lettres, remplies d’affection, de sensibilité et de fierté. Ce sont les qualités de ton être qui les inspirent. C’est pourquoi tu rejoins les jeunes aujourd’hui. Tu parles à leur cœur, tu es humaine, tu en prends soin et tu leur fais confiance. Ton nom restera gravé à tout jamais dans notre monde parce que ta vie témoigne d’un Au-delà. Tu trouves ta joie et ta consolation dans les bonnes nouvelles que tu reçois de tes soeurs. Ton corps malade, fatigué, te fait communier aux personnes souffrantes. Alors que tu es à bout de souffle, tu me donnes du souffle encore aujourd’hui. Tu es une femme du présent, du présent qui pointe vers l’avenir. Tu traces encore des chemins nouveaux parce que tu vis à travers ceux et celles qui se laissent toucher par tes qualités d’être.

La lecture de la correspondance d’Élisabeth m’a permis de me rapprocher d’elle et de reconnaître la femme qu’elle était dans l’intimité de sa jeune communauté. Élisabeth me touche par les relations qu’elle crée avec les jeunes. Elle les aime avec sollicitude, leur révélant qu’ils sont spéciaux, uniques, aimés, leur manifestant son affection, se permettant de leur offrir des petites gâteries è l’occasion.

À suivre…

__________________________________________________________________
(Tiré de : Élisabeth, quelle femme es-tu? d'Élise Normand, R.S.R. pages 24-25)

 

 

Tout voir




Quoi de neuf au Centre d'éducation chrétienne?

PRÉSENTATION

2019-10-28

En septembre 2019,  notre programme d’activités s’inscrit dans la ligne de la vision que l’équipe du CEC s’est donnée en 2016.

Vision :  Être une présence d’Évangile au cœur du vécu des jeunes.

Quatre (4) balises importantes :  Accueillir… Sortir (aller vers)…Proposer des expériences… Collaborer …, encadrent nos initiatives,  nos lieux de présence et nos collaborations avec d’autres instances en éducation et en accompagnement des jeunes.

L’énoncé de notre mission :  Nous approcher des jeunes et les accompagner sur leur chemin de vie, constitue un défi incontournable à relever à l’heure des réseaux sociaux omniprésents et dans un  contexte social où la référence religieuse et chrétienne est de plus en plus absente.

Nos interventions se doivent d’être ajustées à ces réalités.  Des expériences de  rencontre avec soi, avec les autres et avec Jésus Christ,  nous semblent un chemin privilégié d’humanisation et d’évangélisation.  

Pour alimenter votre intérêt et votre collaboration, nous vous invitons à  consulter les sessions offertes aux adultes et les diverses activités proposées aux jeunes (5-35 ans).  

Ensemble, supplions la Bienheureuse Élisabeth Turgeon d’intercéder afin que se lèvent des disciples, audacieux et courageux  qui portent joyeusement la Bonne Nouvelle de Jésus Christ, en particulier auprès des jeunes.


L’équipe du CEC
par Marie-Alma Dubé, r.s.r., directrice
 

Pour consulter les activités offertes par le Centre d'éducation chrétienne, cliquer sur:
cec_retour.jpg

Pour accéder aux activités pour les jeunes, cliquer sur:


Pour accéder au site du Pèlerinage Jeunesse Rimouski:  www.pelerinagejeunesseriki.org


 

Tout voir




Les étincelles (6-12 ans)

LUMIÈRE DE DIEU : JÉSUS

2020-04-06

 Jésus, c’est la force de l’amour, de la vie, de la paix et du partage.

Jésus a des pouvoirs, mais il les utilise pour servir le monde, guérir les gens et non pour servir les riches et lui-même. Il guérit les pauvres.

Jésus, c’est un Sauveur avec une MISSION : développer la terre. Dieu l’a envoyé avec le pouvoir d’aimer. Il est le Fils de Dieu.

S’il y avait une personne triste, mécontente, perdue ou perturbée, son cœur s’illuminerait avec l’amour de Jésus pour la guider vers le bonheur et la paix.

Jésus, c’est aussi le Messie. Dieu l’a envoyé comme berger pour guider ses brebis (les personnes de la terre) vers leur vraie maison.

Jésus, c’est le Christ, la joie et la lumière du monde. C’est le fils de Dieu.

Jésus ne porte pas attention sur la race des gens, mais sur leur cœur, leur façon de penser. Il ne se demande pas s’ils sont riches ou pauvres. Même pour les voleurs, Jésus trouvera toujours un moyen de leur pardonner l’action faite.

Jeune de l’Externat Mont-Jésus-Marie
Montréal

Tout voir




Une oasis (13-30 ans)

Chemin de Pentecôte - Semaine 7

2020-05-25
Vendredi 29 mai 2020 – Que Souffle l’Esprit!!!
 
Il nous l’a promis.
D’être toujours avec nous.
De nous envoyer un grand défenseur,
Souffle de Sagesse et d’Intelligence
Force et Conseil
Et c’est par les petites ouvertures de nos enfermements
Par là où nous ne l’attendons pas
Par nos faiblesses et nos fragilités
Qu’il entre dans nos vies,
Tel un grand coup de vent ou une brise légère.
L’Esprit murmure dans nos silences
Ouvre nos regards aux milles possibles
Recoud d’un fil d’or nos relations blessées.
 
 En cette fin de Chemin de Pentecôte,
Que Souffle l’Esprit!!!
 
Bonne route,
Merci pour le chemin partagé,
Je serai de retour avec le temps de l’Avent,
 
Julie-Hélène Roy
Animatrice de Vie
Centre d’éducation chrétienne des Sœurs du Saint-Rosaire


Jeudi 28 mai 2020 – Être témoin
 
L’autre jour, en feuilletant la Bible, mes yeux se sont posés sur la conclusion de l’évangile de Jean.
 
Jésus a accompli encore beaucoup d’autres actions. 
Si on les racontait par écrit l’une après l’autre,
je pense que le monde entier
ne pourrait pas contenir les livres qu’on écrirait.
(Jn 21, 25)
 
Et ces actions du Christ se continuent, dans nos cœurs, dans nos vies.  Par nos paroles, nos écrits, notre façon d’être, soyons témoins de sa Présence vivante et agissante.
 
Bonne route,
Julie-Hélène


Mercredi 27 mai 2020 – Voir
 
« Voici que je fais une chose nouvelle :
elle germe déjà, ne la voyez-vous pas ?
Oui, je vais faire passer un chemin dans le désert,
des fleuves dans les lieux arides. »
(Is 43, 19)
 
Voir.  Ouvrir nos yeux, ouvrir notre cœur, ouvrir notre foi et notre espérance pour voir.  Nous laisser toucher par le Christ pour voir.  La vie, la nouveauté, le don de Dieu germent déjà.  Ne les voyons-nous pas?
 
Bonne route,
Julie-Hélène

Mardi 26 mai 2020 – Relire notre expérience
 
Juste avant la Pentecôte, avant le grand coup de vent et les langues de feu, les croyants étaient réunis tous ensemble au même endroit, au Cénacle.  
 
La Pandémie nous invite à transformer notre regard et nos façons de faire.  Elle nous invite à un renouveau, à une résurrection.  Afin de favoriser l’enracinement de nos prises de conscience, prenons un temps ensemble, de près ou de loin, en famille, entre amis, avec les membres de nos communautés d’appartenance, pour relire les événements.  
 
Bon Cénacle,
Julie-Hélène


Lundi 25 mai 2020 – Se laisser dérouter
 
Les évangiles nous offrent plusieurs récits où Jésus se laisse dérouter du plan initial : les noces de Cana, la Samaritaine, la Cananéenne, Zachée…  L’imprévu devient alors temps de Dieu, temps pour manifester Sa gloire et Sa miséricorde. 
 
Dans les surprises et les contretemps de nos routes, laissons Dieu transformer notre eau en vin.
 
Bonne déroute,
Julie-Hélène

Tout voir




Écho des personnes associées

2020-04-06

Un message aux personnes associées 

(Via le réseau de support Skype, le 25 février 2020)
 

Je suis très heureuse de vous saluer et de vous voir toujours animés et engagés dans l'Œuvre afin de manifester ce trait caractéristique de Dieu, soit l’amour de tendresse et de sollicitude. Notre charisme est un don de Dieu au monde et je suis reconnaissante pour toute votre contribution personnelle en faveur d'un monde plus humain.

On m'a demandé de fournir ce service en tant que directrice de l’Œuvre des personnes associées. Je me sens petite, mais j'ai beaucoup confiance en Dieu et en vous. J’espère que son Esprit nous inspirera pour continuer à travailler ensemble dans cette mission. Cela signifie que je ne suis pas seule, que nous sommes ensemble pour poursuivre cette mission déjà commencée depuis 35 ans.  Nous avons aussi une belle équipe de coordination générale qui est composée de Sr Maureen, Lise et moi-même et nous pouvons compter aussi sur les comités : central, nationaux et autres personnes collaboratrices.

Nous faisons l'expérience d’un nouveau mode de fonctionnement. Personnellement, je ne réside pas au Canada. Nous verrons ce que l'Esprit nous inspirera. Surtout, j'espère pouvoir aller vous rendre visite et susciter quelques rencontres avec les personnes-guides autant que possible.

Avec Marie, lors des noces de Cana, le miracle s'est produit. Le moment était venu où son Fils Jésus se manifesterait pour changer le visage des gens et transformer l'environnement, accorder la joie du cœur à la fête avec le "vin nouveau".

Nous savons qu'aujourd'hui cette heure devient plus urgente chez les personnes associées, avec leur apport personnel, leur engagement, leur témoignage de vie qui parlent déjà et permettent à "l'eau" (vie, environnement, réalité) de devenir le nouveau et bon vin de la joie, de l’amour, de la solidarité.

En cette année du 35e anniversaire de l'Œuvre, continuons à travailler ensemble et à remercier Dieu pour la fidélité et le dévouement de chacune et de chacun à répondre à cet appel au sein de notre Congrégation du Rosaire.

En ce 35e anniversaire de la fondation de l’Œuvre, l'Esprit de Dieu nous encourage à chercher de nouvelles voies pour entreprendre ensemble le projet d'amour qu'il veut que nous menions pour le bien de son Royaume.

Nous restons ouverts aux inspirations qu'Il nous donnera comme Il l'a fait à Mère Elisabeth, elle qui a été un ferment dans la masse par sa mission d'éducatrice auprès des enfants les plus démunis.

Ainsi, nous espérons qu'avec Marie l’eau deviendra un « vin nouveau et bon » dans nos réalités, là où nous devons travailler ou participer.

Unis dans l'amour de tendresse et de sollicitude,       
Sr Adela Tróchez rsr

Tout voir




Quoi de neuf au Musée?

2020-04-06

Clin d'oeil sur les lieux de mission
des Soeurs de Notre-Dame-du-Saint-Rosaire

 

Sainte-Rose de Dégélé, non initial 1885 et Dégelis en 1969.

Fondation : En 1923, 4 religieuses prennent la direction des classes du village.

Clientèle scolaire : À l’ouverture des classes, 156 élèves se présentent. En 1932, 230 élèves; 1947, deux classes sont organisées dans le sous-bassement de la salle paroissiale pour accomoder les 272 élèves. La commission scolaire fait construire l’École Marie-Élisabeth en 1955, 331 élèves sont répartis dans 8 classes. L’École Mgr Desbiens ouvre ses portes en 1962 et dispose de 12 classes. En 1967, on compte 702 élèves au primaire.

Événement : On peut dire que la construction d’une École normale en 1940 dans ce petit village de Sainte-Rose du Dégélé est un avantage incontestable. Des centaines de normaliennes font leur stage dans les écoles primaires et secondaires à proximité de leur lieu de formation pédagogique. Les paroisses avoisinantes sont aussi bénéficiaires de ces jeunes diplômées qui reviennent enseigner là et favorisent le développement culturel de cette belle et grande région. De 1940 à 1967 l’École normale poursuit sa mission. La Commission scolaire du Grand-Portage l’acquiert en 1967, elle devient l’École secondaire. Sainte-Rose-du-Dégelis, 476 élèves. En 1973, l’école est agrandie et reçoit la gent écolière des villages voisins; c’est la naissance de l’École Polyvalente.

Présence : Depuis 1923, les religieuses ont accompli dans cette localité les tâches d’enseignement, de pastorale et de présence auprès des personnes âgées et des personnes associées à la Congrégation. Soeurs des Petites Écoles toujours, elles ont formé dans cet esprit des enseignantes laïques généreuses.

Aujourd’hui encore, deux soeurs se dévouent, avec affection, auprès des gens de cette «petite ville» : Dégelis!


Causapscal

Fondation : En 1928, 5 religieuses arrivent à Causapscal, l’un des plus anciens postes de pêche au saumon de la Vallée de la Matapédia.

Œuvre : Plus de 300 élèves, garçons et filles sont à l’école à l’arrivée des religieuses. En 1929, les garçons suivent leurs cours dans un collège nouvellement construit pour eux. Les étudiantes du couvent 6e à 9e année remportent le 1er prix au concours de la « Terre de chez nous » et reçoivent un diplôme d’alimentation. L’école est agrandie en 1945 et commencent les premières leçons de piano. En juin, 20 attestations musicales sont remises. Le succès accompagne toutes les participantes d’année en année. Des cours de dactylographie et de sténographie sont aussi donnés aux jeunes qui s’orientent vers le cours commercial. « Les cœurs bien nés sont disposés à la fête » : sainte Cécile, sainte Catherine, Noël, Amicale où viennent revivre les joies et les souvenirs d’Antan. La participation à plusieurs semaines : Éducation, Fondateurs, Vocations, Sobriété, Unité chrétienne est une occasion de fraternité et d’amitié. Le Service Missionnaire des Jeunes, Œuvre Caritas, cours radiodiffusés et télévisés, voyages organisés et fêtes champêtres comptent aussi parmi les souvenirs heureux.

Événements : En 1964, plus de 750 élèves défilent auprès du cercueil de la sœur directrice de l’école, décédée subitement. Geste de prière, de reconnaissance et d’admiration pour cette grande éducatrice. En 1966, les religieuses enseignantes prennent la route de la polyvalente Forimont, nouvelle adaptation… En 1972, les soeurs laissent le couvent de Causapscal pour vivre dans une maison résidentielle. Celle-ci, « Résidence Causaps» sera habitée par des étudiants en foresterie, en 1997.

Présence : Les Soeurs de St-Rosaire quittent définitivement Causapscal en 1997. Durant 69 ans enseignement, activités sociales, communautaires et religieuses ont affermi la joie du don et de la mission chez les soeurs qui ont vécu dans cette agréable localité!
 

Saint-Fabien, Rimouski

Fondation : En 1928, 4 religieuses arrivent à Saint-Fabien, village de la péninsule Bas-Saint-Laurent-Gaspésie.

Clientèle scolaire : À ce sujet, nous ne savons que le nombre d’écoles en activité : 5 dans les rangs en 1868 et 1 construite au village 1898, agrandie 1918 et 1923; mais sans en connaître le nombre d’élèves. C’est donc lors d’une croissance de la gent écolière, que les soeurs, en 1928, viennent dispenser l’enseignement au couvent de cette localité. Une école est construite pour accueillir les garçons, 1953 et une autre 1958. L’école secondaire de la paroisse 1962-1963, est administrée par la Commission Scolaire Régionale du Bas Saint-Laurent jusqu’à son intégration en 1986 à la Commission Scolaire de la Neigette, Rimouski.

Œuvre : Les religieuses ont accompli avec joie et dévouement leur tâche d’enseignement, d’éducation et de pastorale. Elles ont suscité des activités culturelles et participé activement aux organismes communautaires du milieu.

Présence : De 1928 à 1995, les religieuses ont vécu dans la paroisse de Saint-Fabien appelée jusqu’en 1850, Saint-Fabien de la Baie du Ha! Ha! Nom joyeux à l’époque qui résonne encore dans le souvenir et le cœur de nombreuses soeurs du Saint-Rosaire!

Lisette d’Astous, R.S.R

          

                                                                      

Tout voir




Prière du Rosaire

Vous devez installer Adobe Flash player.

Rayonnement de la congrégation

Élisabeth Turgeon, la fondatrice de notre communauté, est venue de Beaumont à Rimouski en 1875. Notre mission d'éducatrices a pris diverses formes depuis, selon les pays et les cultures où nous oeuvrons : enseignement, pastorale, animation, accompagnement. Les soeurs qui forment la communauté aujourd'hui sont originaires de 6 pays différents; le Canada, les États-Unis, le Honduras, le Pérou, le Guatemala et le Liban.

Pour en savoir davantage sur l’expansion missionnaire de la congrégation, consultez la section

Expansion missionnaire