×

toujours présente pour les jeunes...

Élisabeth Turgeon, fondatrice Cause de canonisation Centre Élisabeth Turgeon Béatification d'Élisabeth Turgeon
Armoiries Origine Expansion missionnaire
Spiritualité et charisme Vocation et formation L'Oeuvre des personnes associées Écho des personnes associées
Mission Enseignement Pastorale Centre d'éducation chrétienne
Quoi de neuf au Musée? Bibliothèque Saint-Rosaire Productions R.S.R. Musée R.S.R.

Centre Élisabeth Turgeon

Le Centre Élisabeth Turgeon a pour objectif de promouvoir la dévotion envers Marie-Élisabeth Turgeon. Il est un lieu d'accueil des visiteurs au tombeau, un lieu de prière, de recherche et d'études au service de la cause de canonisation. Le Centre est ouvert tous les jours. Les Soeurs de Notre-Dame du Saint-Rosaire et les personnes associées à leur Congrégation y apportent une collaboration indispensable et enthousiaste.

Centre Élisabeth Turgeon
300, allée du Rosaire, Rimouski, Québec, Canada,
G5L 3E3

Téléphone : 418 723-2705
Télécopieur : 418 724-0922
Courriel : ceturgeon@soeursdusaintrosaire.org

L'éditorial Élisabeth Turgeon

Les examens à l’école de Marie Élisabeth

2018-10-04
Les examens scolaires à Saint-Romuald!  Marie Élisabeth y tient de tout son cœur d’institutrice, parce qu’elle y voit un moyen sans égal de stimuler les enfants à l’étude et de fournir aux parents l’occasion d’apprécier la valeur de l’école et de constater par eux-mêmes le degré d’avancement de leurs enfants.
 
Elle préfère les examens publics et solennels, auxquels sont invités les amis de l’éducation dans la paroisse, quelquefois même de la paroisse voisine.
Les jours d’examens sont pour Marie Élisabeth des jours de triomphe, parce que les labeurs des élèves sages, attentifs et travailleurs y apparaissent au grand jour et cela la rend heureuse.

Dans les examens, elle aime mêler l’agréable à l’utile; elle ne se contente pas d’un examen tout sec, elle en fait une fête de l’esprit, en alternant les leçons soit avec un dialogue, une récitation, soit avec un discours ou un drame approprié.  Rien n’est négligé : tenue, expression, diction, inflexions de la voix, geste, etc.  Marie Élisabeth en prend occasion, par le choix des pièces à réciter, de donner aux jeunes une faible connaissance de la vie sociale et de leur inspirer de bons.
 
À Rimouski, les coutumes s’avèrent approchantes.  Le 23 juin 1880, sœur Marie Élisabeth écrit aux sœurs de Saint-Gabriel : Quant à l’examen, entendez-vous avec Monsieur le Curé pour la manière de faire [concernant les invités]; en lui représentant que vous êtes très à l’étroit, il comprendra la difficulté d’admettre tous les parents, et il pourrait dire, s’il le voulait, cette raison en chaire.

Vers la fin de décembre 1880, la supérieure pose une question aux sœurs de Saint-Godefroi : Est-ce pour l’examen d’été que vous demandez ce que les enfants devront apprendre?  Dites-moi pour quelle science, ou quels morceaux.  Je pourrai peut-être vous envoyer un petit dialogue ou drame, si vous croyez le faire exécuter convenablement.[i]

Informations rassemblées par sœur Rita Bérubé, R.S.R.
_________________________
[i]  Sources : Ange et Semeuse et Lettres de Marie Élisabeth Turgeon
 
1 - 2 - 3 - 4 - 5 -