×

toujours présente pour les jeunes...

Élisabeth Turgeon, fondatrice Cause de canonisation Centre Élisabeth Turgeon Béatification d'Élisabeth Turgeon
Armoiries Origine Expansion missionnaire
Spiritualité et charisme Vocation et formation L'Oeuvre des personnes associées Écho des personnes associées
Mission Enseignement Pastorale Centre d'éducation chrétienne
Quoi de neuf au Musée? Bibliothèque Saint-Rosaire Productions R.S.R. Musée R.S.R.

Cours et ateliers

Venez apprendre, approfondir ou vous initier à une foules de disciplines.

Place aux jeunes

Curieux? Apprends-en davantage sur une multitude de sujets.

Réseau des Musées

Quoi de neuf?

2017-08-11
Dans notre Congrégation, le thème annuel de réflexion et d’engagement est :
 

Vigilance pour la sauvegarde de notre maison commune.

  
 
Joignez-vous à nous dans le respect et la protection de l’environment. Que votre spiritualité se développe aussi, au rythme des saisons!

Le 15 août, douze religieuses fêteront un 60e, 70e, 75e de profession religieuse. Invitation à vous unir à leur action de grâces et à célébrer votre propre vocation…

Plusieurs personnes ont repris leur travail ou s’apprêtent à le faire. Comme en temps de vacances, les jours nous sont donnés pour partager joies et peines avec les autres. Grâce à nous tous, le monde en sera meilleur!
 
                                                                          Bonne fin d’été!
                   Bonne rentrée!
 
                                                        Lisette d’Astous, R.S.R.

Tout voir




L'éditorial Élisabeth Turgeon

2017-08-11
Rimouski entre dans le choix d’Élisabeth en 1875
 
Une âme s’imprègne d’une façon originale des beautés de la nature où elle s’épanouit.
 
Berceau de son œuvre i
 
Qui n’aime pas se reporter à l’histoire première de son berceau?... même si, alors, Rimouski avait un présent assez pauvre et méconnaissant de son avenir.  Pour nous, les Sœurs de Notre-Dame du Saint-Rosaire, c’était l’heure où tout se disposait et s’arrangeait pour le bonheur de nos ans futurs.
 
RIMOUSKI, le bon Dieu nous l’a préparé.  «À cet endroit du Bas-du-fleuve, bien éloigné de Beaumont, le Seigneur a appelé Élisabeth pour y planter notre CONGRÉGATION et y semer notre roseraie.»  Là, elle a inauguré une œuvre d’éducation chrétienne auprès des jeunes. Elle y a laissé le meilleur de son cœur.  Ses restes mortels reposent en notre maison mère et y reçoivent notre vénération.
 
Marie-Élisabeth Turgeon retrouvait dans sa ville d’adoption quelque chose des charmes de son village natal.  À Beaumont, son père avait cultivé une terre sur la grande route, face au fleuve; et le paysage enchanteur, dont la scintillante falaise  de l’Ile d’Orléans relevait encore les attraits, s’était reflété dans son âme d’enfant.
 
En 1875, RIMOUSKI n’était pas la ville florissante d’aujourd’hui, mais elle avait ses beautés.  Elle s’allongeait sur le bord du fleuve et seulement sur le bord.  Au loin, la dominait un coteau recouvert de bocages d’épinettes et de sapins.  En face, s’étend la gracieuse île Saint-Barnabé qui la défend toujours des vents du nord.
 
Heureusement, en 1867, la création du diocèse Saint-Germain, la venue de son premier Évêque – homme d’organisation et de progrès s’il en fut jamais! – avait sonné l’aurore de l’ère d’avancement.
Et ce diocèse a grandi.  Il fête, en 2017, le cent-cinquantième de sa fondation.  Louons la Providence de son essor et de son rayonnement, alors que vient de poindre, comme une étincelle unique, la BIENHEUREUSE ÉLISABETH TURGEON.

 
Avec amour, notre voix chante
Tes bords aimés, ô Saint-Laurent chéri!
Tes flots d’azur, glace charmante,
Où se mire notre cher Rimouski.ii


 
Rita Bérubé, R.S.R.

_____________________________________
[i] Des bribes de ce texte sont tirées de l’ouvrage ANGE ET SEMEUSE de sœur Marie de l’Enfant-Jésus, R.S.R., 1945
[ii] Strophe composée par Louis-Félix LeBrun, 1929.


 


 

 

Tout voir




Quoi de neuf au Centre d'éducation chrétienne?

PRÉSENTATION

2016-11-01

Bonjour,                                                    

Le Centre d’Éducation Chrétienne (CEC) est désormais confié à une nouvelle équipe de direction:  les sœurs Marie-Alma Dubé, directrice, et Cécile-Marie Fournier, assistante.

Ce Centre poursuit, depuis près de 35 ans, une mission éducative dans la ligne du charisme de la Congrégation. Et voilà que nous sommes à une croisée de chemin.  Nous voyons clairement la nécessité de nous «recentrer» sur les jeunes (5-35 ans), cette portion privilégiée du Peuple de Dieu qui nous est confiée.  D’où l’urgence d’effectuer non seulement un «renouvellement», mais de prendre un nouveau «tournant».

Une année de transition s’impose… La programmation des activités annoncées se continue… 

Cependant,  le défi à relever exige des choix importants d’où la nécessité d’un temps de réflexion, d’exploration, de partage avec des intervenants et intervenantes auprès des jeunes pour cerner les espaces de collaboration à apporter, les partenariats possibles et les espaces de créativité pour du neuf.   

Une équipe CEC formée du personnel de direction, de madame Julie-Hélène Roy et de sœur Yvonne Cormier ainsi q’une équipe élargie constituée de jeunes et d’adultes préoccupés par la jeunesse sont à l’œuvre. Quelques projets sont en voie de réalisation concrétisant ainsi les orientations proposées.  

Pour la réalisation de ce tournant audacieux, nous sommes heureuses de compter sur le soutien et la prière de chacun et chacune de vous.  Ensemble, implorons l’Esprit Saint de nous éclairer et confions cette mission à la bienheureuse Élisabeth Turgeon.

Sœur Marie-Alma Dubé, directrice
 
Octobre 2016

 

 

Pour consulter la Programmation: 
 
 

cec_retour.jpg

 

Tout voir




Les étincelles (6-12 ans)

PRIÈRE D’UNE JEUNE FILLE

2017-08-11
Merci  Seigneur Jésus pour mon baptême.
Je fais, depuis ce jour,  partie des tiens.
 
Je n’ai pas pu voir la flamme  de ma chandelle,
mais je me dis qu’elle devait être très belle.
 
Depuis ce jour merveilleux
tu es dans mon cœur pour la vie éternelle.
 
C’est rassurant de savoir la Parole
Tout près de moi.
 
Merci de m’accueillir auprès de toi.
Ton amour est sans retour.
 
Merci, Seigneur, merci!
 
Valérie
 

Tout voir




Une oasis (13-30 ans)

Chemin de Pâques 2017 - semaine 6

2017-04-10
* Dernière étape du Chemin de Pâques 2017.  Nous reprendrons la route pour l’Avent.
 
Samedi 15 avril 2017 – Pâques   
 
Demain, nous célébrerons Pâques.  En Jésus, nous sommes passés de la pâque à Pâques.  Avec un « S ».  Le « S » du pluriel, de la multitude.  Pâques, c’est la fête de l’abondance de la vie et de l’amour de Dieu.  Alléluia!
 
Debout!  Il nous envoie,
 
Julie-Hélène
Animatrice de Vie, Centre d’éducation chrétienne des Sœurs du Saint-Rosaire

Jeudi 13 avril 2017 – Reprendre le flambeau
 
Lors du dernier repas, Jésus passe le flambeau à ses disciples : « Faites ceci en mémoire de moi. »  Chacun, chacune selon le don reçu.  Et pour nous aider dans cette mission qu’il nous confie, il nous envoie son Esprit Saint…
 
En mémoire de Lui, debout!  Suivons-le…
 
Julie-Hélène


Mercredi 12 avril 2017 – La fièvre des séries
 
Ce soir, commence les séries de fin de saison de la LNH.  Sentez-vous la fébrilité autour de vous? 
 
Nous, chrétiens et chrétiennes de la terre, sommes aussi au cœur de notre « série de fin de saison », la Semaine Sainte.  Que les gens que nous rencontrons ressentent notre joie et notre fébrilité! 
 
Bonne route,
Julie-Hélène


Mardi 11 avril 2017 – Se laisser accueillir imparfait
 
Jésus savait que Judas allait le trahir.  Il savait aussi que, malgré toutes ses bonnes intentions et déclarations de fidélité, Pierre allait le renier. 
 
Dieu sait que nous sommes humains et imparfaits.  Il nous aime quand même, infiniment, profondément, immensément.  Laissons-nous aimer.
 
Bonne route,
Julie-Hélène

Lundi 10 avril 2017 – Monter l’Everest
 
Les alpinistes qui gravissent le mont Everest ne le font pas d’une seule traite.  Pour transporter le matériel et surtout préparer leur corps, ils montent et descendent plusieurs fois entre les différents camps. 
 
Ne nous laissons pas décourager quand nos projets connaissent des contretemps, comme pour l’Everest, il faut parfois redescendre pour mieux monter.
 
Bonne ascension,
Julie-Hélène


 

Tout voir




Écho des personnes associées

Plein soleil sur les personnes-guides

2017-08-14
                  RENCONTRE du 10 juillet 2017
 
Après avoir souhaité la bienvenue aux personnes présentes, religieuses et personnes associées, nous présentons l’objectif de la rencontre : celui de faire mieux connaître les personnes-guides. Comme nous comptons sur  le précieux complice SOLEIL, nous avons choisi un thème bien adapté pour la circonstance : PLEIN SOLEIL SUR LES PERSONNES-GUIDES.

Puisque les personnes-guides habitent dans différentes régions du Québec et même dans des pays lointains, elles ne pouvaient être toutes présentes. Aussi, pour nous permettre de connaître davantage de ces personnes engagées, nous avons opté pour une formule-rencontre qui peut intégrer de brèves entrevues avec des personnes-guides présentes et le visionnement de vidéos et de diaporamas réalisés par des personnes-guides éloignées.

Ce fut d’abord Colette Dupont qui, dans un bref message, nous souhaitait une belle rencontre.

Par la suite, deux autres invitées nous ont fait parvenir un diaporama. Il s’agit de Monique Paquette et de Ginette Laurin, personnes-guides de la Rive Sud de Montréal. Dans cette partie du diaporama, Monique donne sa vision du rôle de la personne-guide. Au cours d’un bref dialogue, une personne de Dégelis, Pauline Turcotte, porte à notre connaissance les débuts de son appel comme personne associée et l’engagement des personnes de son groupe dans leur milieu.

Grâce à la collaboration de Maribel Reyes, personne-guide à Tegucigalpa, nous présentons quelques vidéos la montrant à l’œuvre  auprès des différents groupes du Honduras. Ensuite, deux représentantes du secteur anglophone, Jean Bissonnette et Liane Hamann, nous ont communiqué quelques aspects de leur engagement comme personnes-guides.

Les personnes-guides du Pérou ne manquent pas d’être avec nous par le biais d’un montage réalisé par sœur Céline April à partir des nouvelles reçues de ce lointain pays.

Comme l’objectif de la rencontre était de mieux faire connaître les personnes-guides, il nous semblait opportun de présenter un portrait d’ensemble de toutes les personnes concernées. C’est Soeur Claudette Pelletier qui nous a permis ce survol  grâce à un document visuel présentant toutes les personnes engagées dans chacun des milieux, où elles œuvrent.

Après les remerciements et félicitations d’usage, la rencontre se termine par le très beau chant : « MAGNIFICAT, L’ÉTERNEL CHANTE DANS NOS CŒURS ».

Claudette Pelletier, R.S.R

 

Tout voir




Quoi de neuf au Musée?

2017-08-11
Centenaire
Clôture 14-17 août 1975
 
 
Ces derniers jours de célébration démontrent bien la qualité de l’amitié qui nous relie en une vraie famille.
 
Chaque province ou région de la Congrégation présente le vécu de l’année centenaire dans son milieu respectif. On y découvre un engagement commun à poursuivre la route de l’avenir avec ses difficultés sans doute, mais aussi avec ses promesses.
 
Le 15 août : Journée de prière et de détente
La célébration eucharistique est d’une solennité à la grégorienne avec des chants de nos fêtes de profession et de vêture d’autrefois. Dans l’homélie, on souligne l’importance de recourir à la Vierge Marie : Aimez-la et imitez-la. Elle vous conduira au Christ et vous pourrez, là où vous serez, remplir le rôle que Dieu vous destine.

Après la messe, une chaîne d’amitié autour de la maison mère symbolise notre attachement pour cette maison qui personnifie, pour nous, le cœur de la Congrégation.
 
Pour le dîner, la température incertaine oblige à faire pique-nique à la cafétéria. Le congé champêtre s’organise dès le retour du soleil. Certaines montent en charrettes, tirées par des tracteurs faire le tour de la ferme et revivre en raccourci les corvées de patates et de navets vécues au noviciat. D’autres partent à pied pour Beaumont. D’autres folâtrent ici et là dans la cour. Au bocage, à la grotte, des îlots colorés indiquent un rassemblement coloré ou une réunion de contingent de profession. Rien de plus charmant.

Le 16 août : Journée de l’éducation
L’animation est confiée au Frère Didier Piveteau. Catéchète et professeur à l’Institut catholique de Paris, il vient, en ce jour, rencontrer les Filles d’Élisabeth Turgeon... Cela ne signifie-t-il pas que les valeurs d’éducation chrétienne transcendent le temps, l’espace et les cultures.
 

Quels que soient les pays, ouvrir des écoles c’est sortir les gens de l’isolement, de l’humiliation et leur donner la dignité. Vous l’avez fait admirablement en collaborant à l’éducation des gens du peuple, dans les petites écoles... vous avez aidé grandement à la démocratie... contribué au progrès de l’Église et au progrès de la Parole de Dieu...
 
Enfin, à travers les idées émises on peut déceler une hymne à la vie : On la célèbre; on la rend consciente, s’arrêter pour rassembler notre vie dans le creux de nos mains; on l’entrevoit comme une terre promise qui incite à aller plus loin.
 
À 20 heures, un concert donné par les élèves anciens et actuels de la maison mère apporte la note finale à cette journée des plus éducatives. . .
 
Le 17 août : Journée de l’espérance
Tout d’abord, on prend un moment de réflexion sur la vie religieuse :
  • Motivations profondes, centrage de l’existence sur l’axe déterminant de la Foi pour signifier qu’il est possible de tout miser sur Dieu.
     
  • Liberté et engagement liberté progressive pour discerner les appels de Dieu en nous et autour de nous.
     
  • Respect de la personne, sens développé de la personne au-delà des différences afin de vivre l’Évangile.

Ensuite, d’autres exposés et ateliers permettent de partager et d’identifier des moyens de ranimer l’espérance :
Espérance liée à la Foi
Espérance que nous portons et qui donne sens à toute vie humaine.
 
Dans la soirée, un Feu de camp spirituel, geste par lequel sont exprimées prières et louange, semble relier le passé et le présent de l’Institut.
 
Avec cette dernière heure, le Centenaire est vécu...
 
L’Avenir se dessinera au fil des jours, des nuits et des instants de grâce inoubliables.
 
Lisette D’Astous, RSR
 

Tout voir




Prière du Rosaire

Vous devez installer Adobe Flash player.

Rayonnement de la congrégation

Élisabeth Turgeon, la fondatrice de notre communauté, est venue de Beaumont à Rimouski en 1875. Notre mission d'éducatrices a pris diverses formes depuis, selon les pays et les cultures où nous oeuvrons : enseignement, pastorale, animation, accompagnement. Les soeurs qui forment la communauté aujourd'hui sont originaires de 6 pays différents; le Canada, les États-Unis, le Honduras, le Pérou, le Guatemala et le Liban.

Pour en savoir davantage sur l’expansion missionnaire de la congrégation, consultez la section

Expansion missionnaire