×

toujours présente pour les jeunes...

Élisabeth Turgeon, fondatrice Cause de canonisation Centre Élisabeth Turgeon Béatification d'Élisabeth Turgeon
Armoiries Origine Expansion missionnaire
Spiritualité et charisme Vocation et formation L'Oeuvre des personnes associées Écho des personnes associées
Mission Enseignement Pastorale Centre d'éducation chrétienne
Quoi de neuf au Musée? Bibliothèque Saint-Rosaire Productions R.S.R. Musée R.S.R.

Cours et ateliers

Venez apprendre, approfondir ou vous initier à une foules de disciplines.

Place aux jeunes

Curieux? Apprends-en davantage sur une multitude de sujets.

Réseau des Musées

Quoi de neuf?

2018-10-04
Parcours muséal rimouskois
30 septembre 2018
 
 
Chez  les  Sœurs  du  Saint-Rosaire,  l’événement « 4/4 MES MUSÉES, MA VIRÉE » a connu un succès à la fois agréable et inattendu.
 
L’intérêt manifesté, par les questions nombreuses de quelque 186 visiteurs, a permis de leur faire connaître un Musée à caractère unique pour la plupart d’entre eux. Une Congrégation qui prend naissance à Rimouski, qui s’implante dans divers milieux de la société pour y poursuivre sa mission éducative, culturelle et religieuse, voilà ce que fut, la découverte du jour…

Tour à tour impressionnés par le mode de vie des religieuses, la pédagogie adaptée aux Petites Écoles, la vocation exprimée dans les espaces de prière, oui ce sont les visiteurs eux-mêmes qui créent le Musée de leurs souvenirs…
 
C’est une journée magnifique d’accueil où notre Musée dépasse sa propre réalité!
 
Félicitations et merci à nos visiteurs!
Revenez, vous l’avez promis…
 
Lisette d’Astous, R.S.R .
directrice du Musée
 

Tout voir




L'éditorial Élisabeth Turgeon

Les examens à l’école de Marie Élisabeth

2018-10-04
Les examens scolaires à Saint-Romuald!  Marie Élisabeth y tient de tout son cœur d’institutrice, parce qu’elle y voit un moyen sans égal de stimuler les enfants à l’étude et de fournir aux parents l’occasion d’apprécier la valeur de l’école et de constater par eux-mêmes le degré d’avancement de leurs enfants.
 
Elle préfère les examens publics et solennels, auxquels sont invités les amis de l’éducation dans la paroisse, quelquefois même de la paroisse voisine.
Les jours d’examens sont pour Marie Élisabeth des jours de triomphe, parce que les labeurs des élèves sages, attentifs et travailleurs y apparaissent au grand jour et cela la rend heureuse.

Dans les examens, elle aime mêler l’agréable à l’utile; elle ne se contente pas d’un examen tout sec, elle en fait une fête de l’esprit, en alternant les leçons soit avec un dialogue, une récitation, soit avec un discours ou un drame approprié.  Rien n’est négligé : tenue, expression, diction, inflexions de la voix, geste, etc.  Marie Élisabeth en prend occasion, par le choix des pièces à réciter, de donner aux jeunes une faible connaissance de la vie sociale et de leur inspirer de bons.
 
À Rimouski, les coutumes s’avèrent approchantes.  Le 23 juin 1880, sœur Marie Élisabeth écrit aux sœurs de Saint-Gabriel : Quant à l’examen, entendez-vous avec Monsieur le Curé pour la manière de faire [concernant les invités]; en lui représentant que vous êtes très à l’étroit, il comprendra la difficulté d’admettre tous les parents, et il pourrait dire, s’il le voulait, cette raison en chaire.

Vers la fin de décembre 1880, la supérieure pose une question aux sœurs de Saint-Godefroi : Est-ce pour l’examen d’été que vous demandez ce que les enfants devront apprendre?  Dites-moi pour quelle science, ou quels morceaux.  Je pourrai peut-être vous envoyer un petit dialogue ou drame, si vous croyez le faire exécuter convenablement.[i]

Informations rassemblées par sœur Rita Bérubé, R.S.R.
_________________________
[i]  Sources : Ange et Semeuse et Lettres de Marie Élisabeth Turgeon
 

Tout voir




Quoi de neuf au Centre d'éducation chrétienne?

PRÉSENTATION

2018-09-25

En septembre 2018,  notre programme d’activités s’inscrit dans la ligne de la vision que l’équipe du CEC s’est donnée en 2016.

Vision :  Être une présence d’Évangile au cœur du vécu des jeunes.

Quatre (4) balises importantes :  Accueillir… Sortir (aller vers)…Proposer des expériences… Collaborer …, encadrent nos initiatives,  nos lieux de présence et nos collaborations avec d’autres instances en éducation et en accompagnement des jeunes.

L’énoncé de notre mission :  Nous approcher des jeunes et les accompagner sur leur chemin de vie, constitue un défi incontournable à relever à l’heure des réseaux sociaux omniprésents et dans un  contexte social où la référence religieuse et chrétienne est de plus en plus absente.

Nos interventions se doivent d’être ajustées à ces réalités.  Des expériences de  rencontre avec soi, avec les autres et avec Jésus Christ,  nous semblent un chemin privilégié d’humanisation et d’évangélisation.  

Pour alimenter votre intérêt et votre collaboration, nous vous invitons à  consulter les sessions offertes aux adultes et les diverses activités proposées aux jeunes (5-35 ans).  

Ensemble, supplions la Bienheureuse Élisabeth Turgeon d’intercéder afin que se lèvent des disciples, audacieux et courageux  qui portent joyeusement la Bonne Nouvelle de Jésus Christ, en particulier auprès des jeunes.


L’équipe du CEC
par Marie-Alma Dubé, r.s.r., directrice
 
 
 
                                          


 

 

Pour consulter la Programmation: 
 
 

cec_retour.jpg

 

Tout voir




Les étincelles (6-12 ans)

PRIÈRE

2018-10-04
Comme aux portes que la clarté enchante,
mon âme se remplit d'une paix rayonnante.
Présence de Dieu, envahis-moi.

 
Comme un chevreuil heureux s’ébaudit au réveil,
mon âme s'arrête à l'heure en plein soleil.
Joie de Dieu, inonde-moi.
 


Amine Ouadahi 5e année
 
 

 

Tout voir




Une oasis (13-30 ans)

Chemin de Pâques 2018 - Semaine 6

2018-03-26
Samedi 31 mars 2018 – Attendre
 
Samedi Saint.  Journée tampon entre la crucifixion et la résurrection.  Temps d’attente et d’inconnu.  C’est Samedi Saint toutes les fois où nous attendons un résultat d’examen, où nous cherchons un emploi, un appartement ou un ami, où nous anticipons la nouveauté, où nous avons une décision à prendre...
 
Que tous nos samedis saints soient baignés de foi et d’espérance.  Rappelons-nous la promesse du Seigneur, d’être avec nous, tous les jours, pour toujours.
 
Bonne attente!  Et pour demain, je vous souhaite de très Joyeuses Pâques, remplies de la lumière, de la joie et de la paix du Ressuscité!
 
Ceci termine notre route ensemble sur le Chemin de Pâques 2018!
 
Julie-Hélène Roy

Animatrice de Vie, Centre d’éducation chrétienne des Sœurs du Saint-Rosaire 


Jeudi 29 mars 2018 – Multiplier la soupe
 
Lors d’un événement vécu récemment dans mon diocèse, le dîner prévu était un repas « frugal » de soupe et de pain.  J’ai eu écho que les organisateurs ont eu peur d’en manquer…  Vous savez quoi?  En plus de la soupe et du pain, nous avons eu du fromage, des pâtés à la viande et des desserts à profusion!  En avons-nous manqué?  Bien sûr que non, il en est même resté en surabondance.    
 
C’est humain d’avoir peur d’en manquer.  Regardons juste le surplus matériel accumulé dans nos maisons!  Devant cette peur, rappelons-nous que quand on partage, on n’en manque jamais!
 
Bonne route,

Julie-Hélène


Mercredi 28 mars 2018 – Faire du ménage
 
« Le Carême se veut un temps pour faire du ménage intérieur »*.
 
Le Carême achève déjà.  Dans quatre jours, nous célébrerons la Résurrection du Christ.  Quatre jours d’un chemin de quarante.  Je vous invite à bloquer du temps dans votre horaire pour faire du ménage intérieur.  Temps d’écriture, de solitude, de création ou de prière, dans la nature, à l’église ou à la maison. 
 
Bon ménage pascal,
Julie-Hélène
 
*Tiré du bulletin de la Formation à la Vie Chrétienne, diocèse de Rimouski.


Mardi 27 mars 2018 – Accueillir le changement
 
Dans une de ses chansons, Richard Séguin écrit : « Rien ne sera plus comme avant, ce sera pire, ce sera mieux… ».  Entrer dans le mystère de Pâques, de la mort-résurrection, c’est accepter que rien ne sera plus comme avant, que ce sera différent.  La promesse de Dieu, c’est que ce sera mieux, même si on ne le comprend pas tout de suite. 
 
Acceptons et accueillons le changement avec foi et espérance. 
 
Julie-Hélène


Lundi 26 mars 2018 – Attacher ses lacets
 
Quand on voit une personne se promener avec des lacets détachés, notre premier réflexe, c’est de l’arrêter pour l’avertir.  Nous ne voudrions pas la voir tomber et se blesser.
 
Des lacets détachés, c’est comme une relation blessée.  Une chicane, une parole blessante, une trahison, un conflit, un non-dit…  Les lacets de nos relations ont aussi besoin d’être rattachés.
 
En ce début de semaine Sainte, ouvrons notre cœur à la réconciliation, don de Dieu.
 
Julie-Hélène

Tout voir




Écho des personnes associées

2018-10-11
Compte-rendu du RÉSEAU DE SOUTIEN
28 septembre  2018 via Skype

Moment de recueillement
Au début de cette première rencontre de l’année, nous prenons d’abord un moment de recueillement. Le mois du Rosaire est déjà à nos portes, nous invoquons donc  Marie, la MÈRE DE L’ESPÉRANCE.

Cheminement des groupes
Dans le but de nous livrer leurs expériences vécues depuis la rencontre du 22 mai dernier, les  personnes présentes répondent à la question suivante :

 
OÙ EN ÊTES-VOUS AVEC VOTRE GROUPE ?
 
Au Pérou, une rencontre est déjà faite. De plus, une personne devait abandonner mais elle se définitivement au groupe. Le 17 août, on a souligné l’anniversaire  de la bienheureuse Élisabeth Turgeon.
Au Maine, une rencontre a aussi été faite avec le contenu du thème de l’année. Et le 17 août fut souligné par une messe et un repas fraternel.
À Montréal, le 30 juin, le groupe s’est réuni pour fêter les 30 ans de Murielle J. Nadeau comme personne associée. Le 17 août, le groupe s’est de nouveau réuni avec des personnes invitées. Une autre  rencontre est prévue en octobre. elle sera animée par le Père Alfred Couturier. Plusieurs personnes seront de nouveau invitées.
À Mont-Joli et à Québec-Beaumont, une rencontre est déjà faite avec le thème de l’année :
« Espère en Dieu, ton avenir respire au fond de toi »
À Dégelis, le groupe n’a pas débuté ses activités, mais on le porte dans la prière
À Rimouski, deux activités majeures ont été réalisées : le comité central et la célébration à la bienheureuse Élisabeth Turgeon. Le 17 août. Précédée de la neuvaine préparatoire, cette journée débuta par la prière des Laudes le matin. Il y eut portes ouvertes de 13 h 30 à 16 h au musée, au tombeau et à la chapelle ainsi que la présentation d’une video. Enfin le tout se termina par la célébration de l’Eucharistie à 19 heures.
 
Animation 2018-2019
Au cours de cette année, le thème proposé étant : Espère en Dieu car Dieu espère en toi, les feuillets habituels offriront un contenu pour favoriser l’animation. Déjà, la célébration d’ouverture est parvenue dans tous les groupes. Plusieurs même l’ont faite. Le bulletin fournira lui aussi bon nombre de suggestions propres à aider l’animation. Il serait important qu’il soit nourri par des nouvelles des expériences et de la vie des groupes.
Le 9 juillet dernier, à l’occasion de la rencontre du comité central, les délégués ont réfléchi au mode de fonctionnement de l’Œuvre des personnes associées. En lisant le procès-verbal de cette importante réunion il serait possible d’y trouver des suggestions de gestes et d’actions  pouvant aider et stimuler les groupes.
 
Partage
Lors de notre rencontre du 22 mai dernier, des objectifs ou souhaits avaient été exprimés pour la future année. En vue de ce partage, la question se traduit comme suit :
 
AVEZ-VOUS DÉJÀ PRÉVU DE QUELLE FAÇON OU PAR QUELS MOYENS VOTRE GROUPE POURRAIT S’Y PRENDRE POUR ATTEINDRE L’OBJECTIF OU CONCRÉTISER LE SOUHAIT ÉNONCÉ
 
PÉROU : on souhaitait que le groupe augmente. Une personne associée qui devait abandonner est revenue et désire demeurer au sein du groupe.
MAINE : le groupe souhaitait « contaminer » l’entourage en imitant la vie d’Élisabeth Turgeon. Cela s’est réalisé le 17 août car de nouvelles personnes sont venues et elles continuent d’être invitées.
MONTRÉAL : il y a de l’espérance car toutes ces personnes désirent elles aussi contaminer leur entourage en faisant connaître la bienheureuse Élisabeth Turgeon.
DÉGELIS : on souhaite intensifier le moment de prière du 17 de chaque mois afin de sensibiliser la communauté paroissiale pauline aimerait recevoir des feuillets de la neuvaine à Mère Élisabeth.
HONDURAS : l’objectif étant un désir d’union et de solidarité, plusieurs moyens ont été employés à cet effet. L’équipe d’animation fut consolidée. Cette équipe composée de personnes-guides et de religieuses se donne comme mandat de rassembler en vue de se donner une vision d’avenir. Plusieurs activités sont déjà prévues avant les fêtes dont une célébration avec les sœurs et les personnes associées en la fête de N-D du Saint-Rosaire. Dès  janvier, les rencontres se feront à l’aide du thème de l’année. Quelques personnes associées animent avec sœur Adela. Une quinzaine de pré-associés de Tegucigalpa et de Ciudad Nueva feront leurs promesses en février.

Message spécial :
Nous tenons à remercier Sr Adela, Maribel et Pedro, du Honduras, pour leur patience remarquable, et  leur compréhension. Ils ont longuement attendu avant d’être joints par Skype. Ils n’ont malheureusement pas pu échanger avec tout le groupe. Ils ont cependant pu parler à l’équipe de Rimouski et les informer de tous les mouvements de vie qui animent les groupes de personnes associées du Honduras. Merci encore de la part de toute l’équipe et toutes nos excuses pour les maladresses de fonctionnement de la rencontre.

Claudette Pelletier, R.S.R.

Tout voir




Quoi de neuf au Musée?

2018-08-18
Jubilé du 125e
 
Le temps est maintenant venu de décrire les dernières célébrations de ce merveilleux Jubilé.
 
Vous le savez bien, les mots ne suffisent pas à traduire toute la gamme des émotions ressenties. Mais n’ont-ils pas le pouvoir d’éveil1er les souvenirs d’un lointain passé et de créer, chez le lecteur, des analogies heureuses? Voilà la magie des mots! Continuons le récit...
 
Le 12 août 2000
 
Au terme de cette année jubilaire, il est bon de vivre un moment d’intimité en hommage à Mère Marie-Élisabeth décrite en ces termes :

 
     -  Amoureuse du cœur de Dieu : la charité habitait son cœur.
-  Rayonnement du cœur de Dieu: ton courage et ta confiance étaient inébranlables.
-  Cadeau du cœur de Dieu pour les enfants: tu les aimais sincèrement et saintement.
-  Aimante du cœur de Marie : tu as consacré à Marie ta fragile Congrégation.
 
La prière se termine par la «Symphonie pour une âme de tendresse», chant repris en des circonstances particulières.
 
Le 13 août 2000
 
Ce jour marque la clôture grandiose des Fêtes du 125e. La célébration eucharistique, comme une année jubilaire doit «être un chant unique, ininterrompu de louange à la Trinité.»
 
Dans son homélie, le président de l’assemblée commente les textes du jour en parallèle avec l’éducation «l’éducation est la voie royale de la Sagesse qui permet d’identifier tout le potentiel de vie qui est inscrit en nous. Devenir éducatrices c’est répondre à des appels et faire des choix pour s’inscrire, si humblement soit-il, dans le grand projet de Dieu sur l’humanité. Il n’y a pas de véritable éducation sans amour...»
 
À son tour, Madame la lieutenant-gouverneur souligne le 125e en disant : «aujourd’hui c’est un hymne à la vie, une ode à la joie : vie partagée, vie de foi. Merci pour la passion qui vous a animées, merci d’avoir osé la vie et créé des «autrements» remplis d’espoir. »
 
À la cafétéria, après le souper a lieu la cérémonie officielle de clôture des Fêtes du 125e en présence de plusieurs invités d’honneur du monde civil et religieux. Chants, pièces musicales et remerciements rappellent le «Feu ravivé» par un riche passé et le mot d’envoi invite à «enflammer l’Avenir» pour une grande histoire, en ce 3e millénaire!
 
Ainsi prend fin le récit savoureux des Jubilés vécus dans la Congrégation. Les 25e, 50e, 75e, 100e, 125e anniversaires ont donné quelques reflets de la société du temps, avec ses misères et ses grandeurs.
 
Maintenant accueillons avec sagesse les jours qui viennent.

Lisette d’Astous, R.S.R.

Tout voir




Prière du Rosaire

Vous devez installer Adobe Flash player.

Rayonnement de la congrégation

Élisabeth Turgeon, la fondatrice de notre communauté, est venue de Beaumont à Rimouski en 1875. Notre mission d'éducatrices a pris diverses formes depuis, selon les pays et les cultures où nous oeuvrons : enseignement, pastorale, animation, accompagnement. Les soeurs qui forment la communauté aujourd'hui sont originaires de 6 pays différents; le Canada, les États-Unis, le Honduras, le Pérou, le Guatemala et le Liban.

Pour en savoir davantage sur l’expansion missionnaire de la congrégation, consultez la section

Expansion missionnaire