×

toujours présente pour les jeunes...

Élisabeth Turgeon, fondatrice Cause de canonisation Centre Élisabeth Turgeon Béatification d'Élisabeth Turgeon
Armoiries Origine Expansion missionnaire
Spiritualité et charisme Vocation et formation L'Oeuvre des personnes associées Écho des personnes associées
Mission Enseignement Pastorale Centre d'éducation chrétienne
Quoi de neuf au Musée? Bibliothèque Saint-Rosaire Productions R.S.R. Musée R.S.R.

Cours et ateliers

Venez apprendre, approfondir ou vous initier à une foules de disciplines.

Place aux jeunes

Curieux? Apprends-en davantage sur une multitude de sujets.

Réseau des Musées

Quoi de neuf?

LE CHANT DE LA CONTINUITÉ…

2017-10-06

Nous ne manquons pas de goûter la symphonie des 4 saisons : coloris de l’automne, blancheur de l’hiver, tendre verdure du printemps, chaleur bienfaisante de l’été.
 
Douce mélodie qui se chante aussi en nos vies :
Les saisons et les jours
Les vacances et les travaux
Les succès et les revers…
 
Chaque effort nous fait avancer de quelques pas vers le but espéré.
Chaque rencontre nous rapproche de l’autre.
Chaque expérience nous découvre l’indicible et même l’Invisible…
 
Ainsi, nous voilà en marche à nouveau…
« l’espérance chevillée au cœur».
 
Bonne route, heureuses découvertes!
 
Lisette d’Astous, R.S.R.
 

 

Tout voir




L'éditorial Élisabeth Turgeon

DES JOIES DE NOVEMBRE 1877

2017-10-06
Dans les premiers jours de novembre 1877, M. le Grand Vicaire, Edmond Langevin, prévient les Soeurs des Petites-Écoles «ses petites sœurs» de ce que  (sur la demande faite au Saint-Siège par Mgr l’Évêque Jean Langevin) il leur est accordé, par un indult du 14 octobre précédent, que le Saint-Sacrement soit conservé dans leur petite chapelle, aménagée depuis juin seulement. 

Le jour fixé pour ce grand événement est le 15 novembre 1877; nouvelle d’autant plus goûtée qu’elle est inattendue.  Toutes les sœurs sont déjà reconnaissantes.  Dans l’âme de la future fondatrice, Élisabeth Turgeon, il se chante un hymne d’espérance dont les notes harmonieuses vont chaque jour s’accentuant avec plus de fermeté.

Après la messe de ce jour, le Tabernacle de l’autel conserve à demeure l’Hôte divin.  Au cours de la journée, chaque sœur exprime son action de grâces devant JÉSUS Hostie.

Dans la soirée, veille de la Sainte-Edmond, patronale du Grand Vicaire, Mgr l’Évêque vient donner la Bénédiction du Saint-Sacrement.  Quelques prêtres, un bon nombre de séminaristes, les Soeurs de la Congrégation Notre-Dame et les Soeurs de la Charité, toutes de Rimouski, assistent à cet office religieux, ainsi que plusieurs citoyens de la ville.  Les séminaristes se chargent du chant; Marie Langevin, sœur de l’évêque, les accompagne à l’harmonium.

Ces avances de la Providence parlent d’une façon significative au cœur de sœur Marie Élisabeth.  Ce sont, pour elle, des présages qui ancrent son âme dans un invincible espoir.
 
Adaptation d’un texte tiré de ANGE et SEMEUSE de
sœur Marie de l’Enfant-Jésus, R.S.R.

 
 

Tout voir




Quoi de neuf au Centre d'éducation chrétienne?

PRÉSENTATION

2017-10-25

En 2017-2018, au Centre d’éducation chrétienne, nous vivons une année charnière dans le tournant entrepris en faveur des jeunes.
La vision que nous nous sommes donnée : «Être une présence d’évangile au cœur du vécu des jeunes», nous interpelle constamment et nous dynamise.  Quatre balises importantes : «Accueillir…  Sortir (aller vers)… Proposer des expériences…  Collaborer…», encadrent nos choix, nos lieux de présence, nos initiatives et nos collaborations avec d’autres instances déjà engagées dans l’éducation des jeunes.
L’énoncé de notre mission : « Nous approcher des jeunes et les accompagner sur leur chemin de vie» constitue un défi incontournable à relever dans un contexte social où la référence religieuse est de plus en plus absente. Toutes nos interventions se doivent d’être ajustées à cette réalité.
 
Pour alimenter votre intérêt et votre collaboration, voici quelques informations au sujet de la vie au CEC.
 
Projets réalisés et à poursuivre :
 
- Pèlerinage-jeunesse Rimouski
- El Camino 2017 : expérience d’initiation à la collaboration internationale
- «Va à tes racines» : activité de sensibilisation des jeunes à leurs racines familiales, culturelles et diocésaines, dans le cadre des célébrations du 150e anniversaire du diocèse de Rimouski.
- «Penser Avec», Carrefour de partage, de recherche, de soutien et d’engagement de jeunes et d’adultes.
- Cours de récupération pour jeunes en difficulté d’apprentissage académique.
- Parcours catéchétiques en collaboration avec la paroisse Saint-Germain.
- Ressourcement – formation de multiplicateurs – aux catéchètes et aux parents à la zone pastorale de Forestville.
- Contacts de jeunes et d’intervenants et intervenantes auprès de la jeunesse : CEGEP, UQAR, Polyvalentes et autres lieux d’éducation.
 
Nouveaux projets :
- Groupe d’entraide et d’accompagnement pour jeunes de 6-10 ans qui traversent des situations difficiles.
-  Ateliers de Mosaïques d’inspiration chrétienne pour jeunes de 14-35 ans.
- Expression par l’art et la musique pour jeunes moins favorisés. Ateliers animés par deux jeunes professeurs de musique.
- Nouveau projet humanitaire à l’étranger.
- Collaboration diocésaine pour préparer et vivre le Synode des jeunes en 2018.
 
Dans la foulée du tournant missionnaire, supplions la bienheureuse Élisabeth Turgeon d’intercéder avec nous  afin que se lèvent des disciples, audacieux et courageux, qui portent la Bonne Nouvelle de Jésus Christ, en particulier chez les jeunes.  
 
L’équipe du CEC
par Marie-Alma Dubé, r.s.r., directrice
 
 
 
                                           


 

 

Pour consulter la Programmation: 
 
 

cec_retour.jpg

 

Tout voir




Les étincelles (6-12 ans)

POUR TOUT LE MONDE … JÉSUS

2017-10-06
Vous pensez avoir de la difficulté à prier et que si vous n’êtes pas catholique, Dieu ne voudra pas vous écouter?...
 
Au contraire, Jésus aime tout le monde. Il écoute qui que ce soit vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Il ne pourra jamais vous laisser tomber, car il fait partie de la plus importante chaîne d’amour : la Trinité.
 
Jésus attend de nous une seule chose : «Aimez-vous les uns les autres». Il vous dit cela à l’impératif, mais cela est exprimé en amour impératif, car lui ne voulait pas être le grand chef; au contraire, il est allé même souffrir sur la croix pour prouver son amour envers nous.
 
Vous vous demandez sûrement ce que Jésus était venu faire sur la terre. Il est venu annoncer la Bonne Nouvelle, la répandre et la faire apprendre par d’autres, qui, eux, vont l’enseigner à d’autres qui vont venir jusqu’à toi. Cela a fait que la Bonne Nouvelle s’est répandue jusqu’à toi.
 
Louis-Simon

Tout voir




Une oasis (13-30 ans)

Chemin de Pâques 2017 - semaine 6

2017-04-10
* Dernière étape du Chemin de Pâques 2017.  Nous reprendrons la route pour l’Avent.
 
Samedi 15 avril 2017 – Pâques   
 
Demain, nous célébrerons Pâques.  En Jésus, nous sommes passés de la pâque à Pâques.  Avec un « S ».  Le « S » du pluriel, de la multitude.  Pâques, c’est la fête de l’abondance de la vie et de l’amour de Dieu.  Alléluia!
 
Debout!  Il nous envoie,
 
Julie-Hélène
Animatrice de Vie, Centre d’éducation chrétienne des Sœurs du Saint-Rosaire

Jeudi 13 avril 2017 – Reprendre le flambeau
 
Lors du dernier repas, Jésus passe le flambeau à ses disciples : « Faites ceci en mémoire de moi. »  Chacun, chacune selon le don reçu.  Et pour nous aider dans cette mission qu’il nous confie, il nous envoie son Esprit Saint…
 
En mémoire de Lui, debout!  Suivons-le…
 
Julie-Hélène


Mercredi 12 avril 2017 – La fièvre des séries
 
Ce soir, commence les séries de fin de saison de la LNH.  Sentez-vous la fébrilité autour de vous? 
 
Nous, chrétiens et chrétiennes de la terre, sommes aussi au cœur de notre « série de fin de saison », la Semaine Sainte.  Que les gens que nous rencontrons ressentent notre joie et notre fébrilité! 
 
Bonne route,
Julie-Hélène


Mardi 11 avril 2017 – Se laisser accueillir imparfait
 
Jésus savait que Judas allait le trahir.  Il savait aussi que, malgré toutes ses bonnes intentions et déclarations de fidélité, Pierre allait le renier. 
 
Dieu sait que nous sommes humains et imparfaits.  Il nous aime quand même, infiniment, profondément, immensément.  Laissons-nous aimer.
 
Bonne route,
Julie-Hélène

Lundi 10 avril 2017 – Monter l’Everest
 
Les alpinistes qui gravissent le mont Everest ne le font pas d’une seule traite.  Pour transporter le matériel et surtout préparer leur corps, ils montent et descendent plusieurs fois entre les différents camps. 
 
Ne nous laissons pas décourager quand nos projets connaissent des contretemps, comme pour l’Everest, il faut parfois redescendre pour mieux monter.
 
Bonne ascension,
Julie-Hélène


 

Tout voir




Écho des personnes associées

VISITE À BEAUMONT

2017-10-06
Par ce beau dimanche radieux du 10 septembre 2017, huit filles d’Élisabeth se dirigent vers le coquet village de Beaumont. Elles vont y vivre, avec les fidèles de la paroisse, l’intronisation de l’icône-reliquaire de la bienheureuse Élisabeth Turgeon.

Dès notre arrivée, nous sommes accueillies chaleureusement par M. le curé Rosaire Gagné et son équipe pastorale,  et par les personnes associées à notre Congrégation.

Au milieu de ces retrouvailles joyeuses, on entend quelques refrains harmonieux, interprétés par la chorale qui se prépare à accueillir Élisabeth, une fois de plus, en tant que fille de la paroisse. Devant l’autel on a dressé un visuel. Il est composé de l’icône-reliquaire voilé, du baptistère et d’une hostie évoquant les premiers pas d’Élisabeth dans la foi chrétienne.

À la suite du dévoilement de l’icône par sœur Marie-Alma et sœur Thérèse d’Auteuil, cette dernière communique à l’assemblée, avec conviction et compétence, ce que représentent les icônes dans la vie chrétienne. Elle met l’accent sur le rayonnement que l’icône-reliquaire peut avoir à Beaumont, paroisse natale d’Élisabeth Turgeon. « Se pourrait-il qu’elle ait besoin de votre prière pour étendre son rayonnement sur  le monde entier par la canonisation ? » suggère sœur Thérèse, au terme de son exposé.

À l’occasion de l’homélie, l’abbé Gagné ne manque pas l’occasion de nous rappeler que nous sommes tous et toutes appelées à la sainteté par la voie des petits gestes de chaque jour, comme l’a fait Élisabeth ici, à Beaumont, et plus tard dans la mission qui lui fut confiée.

Avant notre retour à Rimouski, nous partageons un bon repas chaud préparé avec tendresse par les personnes associées. Nos mercis s’adressent tout spécialement à Suzanne Lachance, Imelda Marcoux et Louise Lavigne qui n’ont rien ménagé pour faire de cette visite un événement qu’on ne peut oublier.

Par Claudette Pelletier, R.S.R.

Tout voir




Quoi de neuf au Musée?

2017-10-06
Jubilé du 125e
1999-2000

Les 10 et 11 juillet 1999 a lieu l’ouverture du 125e anniversaire de la Congrégation sous le thème:        
Ravivons le feu…
Enflammons l’avenir.
 
Au cours de cette année jubilaire, c’est en cinq étapes que l’on relate l’histoire :
1re      L’étincelle jaillit                       1874 – 1899
2e        Le feu crépite                       1900 – 1925
3e        La flamme s’élève               1925 – 1950
4e        Le feu se communique      1950 – 1975
5e        Le brasier se réchauffe      1975 – 2000
 
1re L’étincelle jaillit
Le 10 juillet à 13h30, l’ouverture officielle des Fêtes du 125e, prévue à la Place des Vétérans, a lieu à la Cathédrale : mots des invités d’honneur, dévoilement du Logo et explication du parcours patrimonial : lieux où ont vécu les pionnières de la Congrégation. La pluie du dehors n’empêche en rien l’enthousiasme de l’assemblée. À 20 heures soirée-souvenir, une assistance nombreuse remplit la chapelle. Nous rappelons quelques événements historiques, particulièrement l’année 1879 appelée année de tous les dangers en quatorze stations. On y revit l’angoisse et l’espoir jusqu’au rayonnement de la Communauté vers d’autres missions, dès 1890. Le chant Symphonie de tendresse, œuvre rosariste, termine cette soirée en hommage à notre vénérée Mère Élisabeth.
 
Le 11 juillet à 15h c’est la célébration eucharistique d’ouverture du 125e : rénovation des vœux, mémoire du 15e anniversaire de l’œuvre des personnes associées et réception des nouvelles Constitutions. Celles-ci, empreintes de dynamisme et de foi profonde, ouvrent la voie vers un engagement joyeux et adapté au Monde de ce Temps.
 
Le 11 septembre marque déjà la fin de cette 1ère étape de la Fête jubilaire. À la cafétéria soirée fraternelle-chantante participation active intergénérationnelle de plus de 200 sœurs pour refrains et répons. Voix encore jeunes et voix usées, aussi ardentes les unes que les autres s’unissent pour faire revivre notre folklore RSR.
            L’étincelle a jailli; merci de revenir en ligne pour la suite du récit :
Le feu crépite!
 
Lisette d’Astous, R.S.R.

Tout voir




Prière du Rosaire

Vous devez installer Adobe Flash player.

Rayonnement de la congrégation

Élisabeth Turgeon, la fondatrice de notre communauté, est venue de Beaumont à Rimouski en 1875. Notre mission d'éducatrices a pris diverses formes depuis, selon les pays et les cultures où nous oeuvrons : enseignement, pastorale, animation, accompagnement. Les soeurs qui forment la communauté aujourd'hui sont originaires de 6 pays différents; le Canada, les États-Unis, le Honduras, le Pérou, le Guatemala et le Liban.

Pour en savoir davantage sur l’expansion missionnaire de la congrégation, consultez la section

Expansion missionnaire